Salle d’injection à moindre risque : la réflexion toujours en cours au ministère de la Santé

Paris, le vendredi 31 août 2012 –

Interpellé par le député socialiste, Jean-Marie Le Guen au sujet de l’ouverture de centres d’injection à moindre risque pour les toxicomanes, le ministre de la Santé, Marisol Touraine a indiqué que le sujet était actuellement traité par ses services.

« Nous allons voir dans quelles conditions il est envisageable d’expérimenter de telles salles mais il faut que le travail se poursuive avec des élus, avec des associations concernées en particulier », a-t-elle précisé sur LCI.

Elle a par ailleurs témoigné d’une grande prudence sur le sujet en notant : « Nous regarderons les exemples qui existent, la manière dont ils peuvent être améliorés (…). Il ne s’agit pas de s’engager tête baissée dans un dispositif qui serait a priori défini pour toujours, il faut expérimenter le cas échéant avec des associations et des élus qui sont disposés à le faire ». Source