Drogues : le gouvernement s’engage dans un long combat

Cliquez sur la photo pour voir le JT de France 2

 

Toutes les cinq minutes en moyenne, dans les quartiers nord de Marseille (Bouches-du-Rhône), une amende tombe : 200 euros pour chaque personne en possession de drogue, et un PV envoyé au domicile sans passage par leur commissariat. C’est une procédure simplifiée qui permet un gain de temps selon les policiers. « On peut le faire à la proximité des cités, on va verbaliser les acheteurs« , explique le commissaire Patrick Longuet. Car en effet, jusque là les policiers ciblaient en priorité les vendeurs, mais désormais, les consommateurs eux aussi sont visés. L’amende est inscrite au casier judiciaire.

1,5 million d’usagers réguliers de cannabis en France

Sur le plateau du 20 Heures, Anne-Claire Poignard a évoqué les quatre drogues qui sont en particulier dans le viseur des nouvelles législations : le cannabis en tout premier lieu, mais aussi la cocaïne, l’héroïne et les drogues de synthèses, comme l’ecstasy. En France, les personnes détenues pour trafic de stupéfiants représentent environ 18% de la population carcérale, c’est un peu plus de 10 000 individus.