Recherche

Date

11 août 2017

Donald Trump promet d’anéantir l’épidémie de drogues, sans déclarer d’état d’urgence

Le président américain Donald Trump promet des actions policières plus sévères pour contrer l’épidémie d’usage d’opiacés dans son pays qui tue des dizaines de milliers d’Américains chaque année, une crise sans précédent.

« C’est un problème d’une ampleur jamais vue. Entre temps, les poursuites pour stupéfiants ont baissé ces dernières années », a déclaré le président américain depuis son club de golf au New Jersey mardi, accompagné par le secrétaire d’Etat à la Santé, Tom Price, selon CNN.

Selon ses chiffres, il y a quatre fois plus d’overdoses depuis 1999 alors que les poursuites ont baissé de 23% ces 5 dernières années. « Je suis confiant qu’en œuvrant avec nos soins de santé et services d’application de la loi nous allons combattre cette épidémie mortelle et que les Etats-Unis vont gagner », a-t-il déclaré à Bedminster où il s’est octroyé 17 jours de vacances.

« La meilleure façon d’éviter une addiction à la drogue et une overdose est d’empêcher les gens d’en abuser avant toute chose. S’ils ne commencent pas, ils n’auront pas de problème. S’ils commencent, c’est horrible d’arrêter« , a poursuivi le président, qui a nommé M. Price pour mener des actions face au problème.

Donald Trump a mis en cause tant l’héroïne tant que les antidouleurs sous prescription, des antalgiques opiacés puissants et addictifs, comme responsables de l’épidémie. M. Price a indiqué que 52.000 personnes avaient succombé à une overdose de toutes drogues confondues depuis 2015. « Quand on voit l’équivalent d’un stage mourir chaque année cela nécessite de l’attention. » En dépit de ces chiffres, et d’une recommandation d’une commission mise sur pied à ce sujet, le président Trump n’a pas déclaré l’état d’urgence au sujet de la crise des opiacés ni annoncé de nouvelles mesures.

Source

Succès de la réalité virtuelle pour traiter les toxicomanes

La Chine a utilisé avec succès la technologie de réalité virtuelle pour traiter la toxicomanie, a-t-on appris d’un média chinois.

Le Bureau de gestion de la désintoxication de la province chinoise du Zhejiang (est) indique avoir testé à 1.008 reprises le traitement par réalité virtuelle sur les toxicomanes, selon un article publié sur le site Internet thepaper.cn.

D’après le bureau, le traitement par réalité virtuelle est « très efficace » dans 98,1% des cas d’addiction moyenne à la méthamphétamine, et 67,3% des toxicomanes ayant une addiction grave à cette drogue ont présenté une certaine amélioration, note l’article.

Wang Yongguang, responsable du projet, explique que le système de réalité virtuelle peut évaluer la gravité de la dépendance du toxicomane à la méthamphétamine en lui montrant des clips vidéo de consommation abusive de drogue, note le site.

Selon M. Wang, leur analyse des 1.008 échantillons montre que le traitement est efficace dans une certaine mesure sur 73,7% des addictions à la méthamphétamine et que le taux de sevrage est de 37,6%, soit un niveau assez satisfaisant.

« Nous avons accordé beaucoup d’attention aux détails dans la réalisation de la vidéo de réalité virtuelle […] Si les toxicomanes peuvent résister à la dépendance aux drogues via la vidéo de réalité virtuelle, ils peuvent aussi résister dans la réalité », déclare M. Wang.

Ce type de thérapie de réalité virtuelle pour l’évaluation et le traitement de la toxicomanie sera introduit dans d’autres provinces au cours des prochains mois, et une méthodologie spéciale de thérapie de réalité virtuelle adaptée aux femmes sera également développée, ajoute l’article.

Source

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :