Cannabis : plus de suicides recensés chez les jeunes qui en consomment

La consommation de cannabis chez les jeunes a été associée à un plus fort risque de dépression et de suicide. La dépendance est ici analysée comme un élément déclencheur du mal-être, et non comme la conséquence.

Cannabis : plus de suicides recensés chez les jeunes qui en consommentKATARZYNABIALASIEWICZ / ISTOCK.

La consommation de cannabis chez les adolescents a été associée à un risque accru de dépression et de comportement suicidaire chez les jeunes adultes, selon une méta-analyse publiée dans la revue JAMA Psychiatry.

Ces conclusions ont été tirées sur la base de plusieurs études, comprenant au total    23 317 personnes. Les chercheurs ont analysé le risque de dépression, d’anxiété, d’idées suicidaires et de tentatives de suicide en fonction de la consommation de cannabis.

« Nous avons été assez surpris des taux de suicide »

« L’étude indique que le diagnostic de dépression chez environ 7% des Canadiens et des Américains âgés de 18 à 30 ans est attribuable au cannabis, ce qui signifie que    25 000 jeunes Canadiens et 400 000 jeunes Américains souffrent de dépression en raison d’une consommation antérieure de cannabis« , affirme le Dr Nancy Mayo, co-auteure de l’étude, par ailleurs professeure de physiothérapie et d’ergothérapie.

Si les scientifiques ont fait état d’une association plutôt faible avec l’anxiété, ils ont été surpris par les taux de suicide. « Lorsque nous avons commencé cette étude, nous nous attendions à ce que la dépression soit un facteur attribuable à la consommation de cannabis, mais nous avons été assez surpris des taux de suicide. En effet, un pourcentage important des tentatives de suicide est attribuable au cannabis« , écrivent-ils. « Nous espérons que ces résultats inciteront les organismes de santé publique à appliquer des stratégies préventives pour réduire la consommation de cannabis chez les jeunes », ajoutent-ils.

Les plus gros consommateurs de cannabis en Europe

Les jeunes Français sont les plus gros consommateurs de cannabis en Europe, 21,5% des 16-34 ans ayant déjà essayé. Selon une étude de l’Ifop publiée le 11 juin dernier, « les positions en faveur d’une régulation du marché du cannabis par l’État se situent désormais autour de 50% de la population ».

Le suicide, est, en parallèle, la deuxième cause de mortalité chez les 15-24 ans, juste après les accidents de la route. Malgré une baisse de 26% du taux de suicide entre 2003 et 2014, la France présente, au sein des pays européens, un des taux de suicide les plus élevés derrière les pays de l’Est, la Finlande et la Belgique.

Source