Google Play Store arrête les livraisons de cannabis

Google Play Store arrête les livraisons de cannabis

Le roi des Gafa va bannir les applications qui vendent ou conseillent les potentiels consommateurs de marijuana.

À contre-courant d’une vague mondiale de légalisation du cannabis, récréatif ou thérapeutique, Google déclare la guerre à cette substance polémique. C’est contre l’achat de cannabis via Google Play Store, grand magasin virtuel d’applications sur mobile, que le géant américain entend lutter. Il a suffi d’une mise à jour, mercredi, de la politique de cette plateforme. Le roi des Gafa va en bannir, d’ici un mois, les applications, nombreuses, qui vendent ou conseillent le potentiel consommateur de marijuana ou de produits en contenant pour qu’il se fasse livrer.

Google n’a pas fait les choses à moitié: même les résidents d’États ayant légalisé cette drogue ne pourront, en effet, se soustraire à sa décision.

Google emboîte ainsi le pas d’Apple, dont l’Apple Store interdit déjà les applis qui facilitent la vente de marijuana, mais aussi de tabac ou substances contrôlées.

En riposte à ce durcissement de Google, le porte-parole d’une des applications incriminées (Eaze) a évoqué le risque que ces décisions «aident uniquement le marché illégal à prospérer». Google précise que les applications visées peuvent s’adapter à ses nouvelles règles, en évoquant le cannabis, par exemple, mais sans vente intégrée. Déterminé à séduire les plus jeunes, le groupe ne peut en outre se permettre de sembler promouvoir drogues et violences. D’autant qu’il a, encore tout récemment, été taclé après la découverte de contenus violents inappropriés dans des jeux pourtant destinés aux enfants.

Source

Publicités