Recherche

Date

5 juin 2022

Qu’est-ce que le Fentanyl, la drogue la plus mortelle aux États-Unis en 2021 ?

© Shutterstock Par Apolline HenryLe 04 juin 2022 à 10h21

En 2021, près de 108 000 Américains sont décédés d’une overdose. La drogue la plus mortelle reste le Fentanyl, un anti-douleur 100 fois plus puissant que la morphine. Zoom.

Avez-vous déjà entendu parler du Fentanyl ? Cette drogue (qui appartient à la famille des opioïdes de synthèse) fait actuellement des ravages aux États-Unis où elle a provoqué un nombre record de décès par overdose en 2021.

D’après les autorités fédérales américaines, les overdoses sont désormais la principale cause de « décès évitable » chez les 18-45 ans aux États-Unis – devant les suicides, les accidents de la route et les morts par arme à feu.

Bien moins coûteux à fabriquer que l’héroïne, le Fentanyl serait environ 60 fois plus puissant : aussi, les trafiquants n’hésitent plus à « couper » les drogues qu’ils vendent (cocaïne et héroïne) avec cette substance pour accroître le risque de dépendance et les effets obtenus.

2 mg de Fentanyl suffisent pour tuer un adulte

Par ailleurs, de nombreux médicaments contrefaits vendus sur internet (et, en particulier, sur les réseaux sociaux) en contiennent : en 2021, 20,5 millions de pilules contrefaites ont été saisies aux États-Unis… dont 40 % renfermaient des doses mortelles de Fentanyl.

À court terme, le Fentanyl (qui se présente sous la forme d’une poudre jaunâtre, voire de « paper trips », des morceaux de carton très fins imprégnés de drogue) peut être responsable d’une confusion mentale, d’étourdissements, de malaises, d’une somnolence, de troubles respiratoires ou encore de vomissements. Le décès peut survenir en l’espace de quelques minutes seulement. En effet : 2 mg de Fentanyl pur (l’équivalent d’environ 4 grains de sel) suffisent à tuer un adulte.

Avant d’être une drogue mortelle, le Fentanyl est pourtant un médicament : cet analgésique (environ 100 fois plus puissant que la morphine) peut être prescrit en cas de douleurs intenses d’origine cancéreuse, de douleurs post-opératoires ou encore de douleurs chroniques résistant à la morphine.

Source

Qu’est-ce que la 3-MMC, cette drogue vue comme la «nouvelle cocaïne»?

Par Diane Cacciarella

Moins chère que la cocaïne, la 3-MMC est de plus en plus présente sur le marché des drogues… Quelle est cette substance ? Explications. 

Qu'est-ce que la 3-MMC, cette drogue vue comme la

HERI MARDINAL/ISTOCK

L’ESSENTIEL

  • Les nouveaux produits de synthèse désignent des substances qui imitent les effets de produits illicites connus comme l’ecstasy, les amphétamines, la cocaïne, le cannabis, etc.
  • La structures moléculaires de ces nouveaux produits de synthèse n’est pas identique aux autres drogues, ce qui leur permet, pour certaines qui n’ont pas encore de statut juridique clair, de contourner la législation sur les stupéfiants.

Les cathinones, dont la 3-MMC, font partie des substances les plus observées sur le marché de la drogue et, plus précisément, celui des nouveaux produits de synthèse, selon le rapport 2022 de l’Observatoire français des drogues et des tendances addictives (OFDT). 

Cathinones

Les cathinones sont définies comme “une famille de substances de synthèse dérivées de la cathinone naturelle (un produit naturellement présent dans la plante khat) (…). Il existe plus d’une cinquantaine de cathinones différentes. Les plus connues sont la méphédrone, la 4-MEC, la 3-MMC, la MDPV, et l’alpha-PVP”, selon le site drogues-info-service.fr.

La 3-MMC, ou 3-methylmethcathinone, est donc une drogue de synthèse, présente en France depuis une dizaine d’années. Au début, elle était plutôt consommé dans le milieu homosexuel mais, désormais, elle est aussi présente chez les hétérosexuels. « On observe une extension non-négligeable des usages de la 3-MMC en dehors d’un contexte sexuel, montrant des signes de diffusion à l’extérieur des communautés gay et HSH (Homme ayant des rapports sexuels avec un ou d’autres hommes) », explique un rapport sur le Chemsex, publié en mars 2022 pour le ministère de la Santé.

En mars dernier, l’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies (OEDT)  estimait que la 3-MMC faisait partie des produits qui « suscitent des inquiétudes en Europe« . Physiquement, cette substance ressemble à de la cocaïne, c’est-à-dire de la poudre blanche. Mais la 3-MMC a une odeur spécifique de réglisse et, surtout, est moins chère : entre cinq et dix-huit euros le gramme. Depuis 2012, l’OEDT l’a catégorisée comme une nouvelle substance psychoactive. En France, comme toutes les substances illicites référencées comme telles, elle est illégale. 

Désinhiber et augmenter la libido 

Les principaux effets recherchés par ces produits, et notamment les cathinones (dont la 3-MMC), sont l’augmentation de la libido et de l’endurance, leurs effets désinhibants et entactogènes, la démultiplication des sensations de plaisir, notamment sexuel. Une grande partie de ces molécules possède également un pouvoir stimulant, plus ou moins important, selon les drogues et les posologies utilisées”, explique un rapport sur le Chemsex, publié en mars 2022 pour le ministère de la Santé.

Comme toutes les drogues, la prise de 3-MMC est dangereuse pour la santé. « Les complications sont bien pires que celles de la cocaïne, explique Laurent Karila, addictologue, dans le Parisien

Tous les organes peuvent être touchés à long terme. Personne n’est égal devant les drogues, et certains peuvent faire un accident à la première prise”. 

Source

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :