Nouvelle-Zélande : sept décès imputés au cannabis synthétique

La substance est interdite depuis 2014 en Nouvelle-Zélande en raison de sa dangerosité.

Depuis le début du mois de juillet, au moins sept personnes ont péri à Auckland après avoir vraisemblablement pris du cannabis synthétique. Dressant ce bilan vendredi, la police néo-zélandaise ne donne pas de précisions sur ces décès.

Selon le «coroner» Deborah Marshall, chargée d’enquêter sur les morts non naturelles, les services ambulanciers ont signalé une hausse importante du nombre d’hospitalisations en lien avec la prise de ce type de drogue.

«Nous sommes très préoccupés par le fait que les utilisateurs n’ont pas conscience des poisons chimiques qu’ils se mettent potentiellement dans le corps en fumant cette drogue», explique de son côté dans un communiqué l’inspecteur Gary Lendrum.

Les autorités expliquent que le cannabis de synthèse, interdit en Nouvelle-Zélande depuis 2014, contient souvent des produits chimiques dangereux.

Des produits qui affectent les récepteurs cérébraux
Le cannabis synthétique peut ressembler à première vue à de la marijuana naturelle mais il est parfois addictif et mortel en raison de la forte concentration de produits destinés à imiter le tétrahydrocannabinol (THC), le principe actif qui fait planer. L’effet de ces produits chimiques sur les récepteurs cérébraux peut donc être largement plus fort que le THC.

Il est aussi parfois vendu sous une forme liquide et consommé dans des cigarettes électroniques.
L’agence de l’ONU chargée du contrôle des drogues avait affirmé en 2015 que le cannabis de synthèse, apparu aux Etats-Unis il y a une dizaine d’années, posait un problème grave de santé publique. Un des aspects du problème tient au fait que plusieurs centaines de types de cannabis de synthèse sont en circulation, et facilement accessibles sur internet.

Source

Publicités

Les décès par surdose par le Pr JP Goullé

En Europe, on dénombre chaque année  6 200 décès par sur dose de drogue. Ils représentent 3,4 % des décès chez les 15-39 ans, parmi lesquels les opioïdes sont responsables de 66 %des surdoses mortelles 

En France, le dispositif DRAMES (Décès en Relation avec l’Abus de Médicaments et de Substances), qui n’a pas vocation à être totalement exhaustif, renseigne de manière détaillée sur les substances impliquées dans les décès liés à l’usage abusif de substances psychoactives

En 2013, parmi les opioïdes, seuls ou en association, la méthadone est
mise en cause dans 39 %des décès, l’héroïne avec 57 décès, soit un par semaine, dans 19 % des cas et la buprénorphine dans 16 % des issues fatales. Le cannabis est impliqué dans une part plus grande de décès que la cocaïne (11 % versus 9 %) (ANSM, 2015).

Le signalement des décès par cannabis est de plus en plus important du fait d’une sensibilisation des experts à la toxicité cardiovasculaire du cannabis
(infarctus, accident vasculaire cérébral) [20].

Référence 20 :
[20] Conséquences sanitaires. Rapport national 2015 à l’Observatoire européen des drogues et toxicomanies par le point focal français du réseau REITOX (réseau européen d’information sur les drogues et toxicomanies). 2015;26 pp.

Mon avis sur les dangers du cannabis

LOUISE DESCHÂTELETS

Vendredi, 7 juillet 2017

Je suis effrayé par la dangereuse banalisation du cannabis que risque d’engendrer le gouvernement Trudeau en légalisant cette substance. Le milieu médical est d’ailleurs inquiet des répercussions que ça aura pour les adolescents, les universitaires et la société en général. L’image du « vieux pot inoffensif » qu’on tente de nous faire entrer dans la tête avec cette loi est fausse.

Ça fait longtemps que le pot consommé dans la jeunesse des baby- boomer n’existe plus. Celui qui est sur le marché de nos jours a une teneur en THC (élément actif du cannabis qui agit primitivement sur deux récepteurs chimiques du cerveau) qui a explosé au cours des quarante dernières années, passant de 1à 3% en 1970, à 8 à 35%. Pour les adolescents dont le cerveau est en développement, avez-vous idée de ce que ça peut faire?

Nos jeunes canadiens de 15 à 25 ans sont en voie de devenir parmi les plus gros consommateurs de cannabis au monde. Et je ne vous parle pas du cannabis de synthèse, une dangereuse imitation contenant des additifs plus puissants et encore plus dommageables.

Selon certains scientifiques, les consommateurs réguliers de cannabis peuvent perdre jusqu’à 8% de leur quotient intellectuel. Et 25% d’entre eux, soit un jeune sur quatre, vont devenir dépendant à l’âge adulte. Sans parler des effets sur la mémoire et l’intelligence, ainsi que des effets néfastes sur les émotions et le construction des souvenirs.

À long terme, la prise de cannabis affecte la prise de décision, nuit à la concentration, affecte la capacité de penser, cause des pertes de mémoire et des troubles psychotiques, dont la schizophrénie. Et tout ça pour remplir les coffres de l’état avec les taxes qui seront perçues.

Source

Quand les membres du CNPERT s’autoanalysent !

Voici 5 tests surprenants pour vous détendre

Ceci est un vrai test psychologique.

Test 1
C’est l’histoire d’une jeune fille.
Aux funérailles de sa mère, elle aperçoit un jeune homme qu’elle
ne connaissait pas. Elle le trouve fantastique, l’homme de ses
rêves quoi.
C’est le coup de foudre, elle en tombe éperdument amoureuse.
Quelques jours plus tard, la jeune fille tue sa propre sœur.
Question:
Pour quel motif a-t-elle tué sa sœur?

N’ALLEZ PAS TOUT DE SUITE plus bas pour lire la réponse du test 1.
Réfléchissez d’abord à votre propre réponse à la question.

TEST 2

Prenez 10 secondes maxi pour le faire, sinon ça ne compte pas.
Regardez ensuite le résultat plus bas sur la page :
Comptez le nombre de ‘F’ dans le texte suivant :
+++++++++++++++++++++++++++
FINISHED FILES ARE THE RESULT
OF YEARS OF SCIENTIFIC
STUDY COMBINED WITH THE
EXPERIENCE OF YEARS
+++++++++++++++++++++++++++
C’est fait!
Ne faites défiler la suite que si vous avez fini de les compter!
OK?

N’ALLEZ PAS TOUT DE SUITE plus bas pour lire la réponse du test 2.

TEST 3
Faites le test suivant, c’est vraiment impressionnant.

Promis ce n’est pas une attrape. SVP faite le bien et jusqu’au bout, ce n’est
pas long.
Vous êtes vous jamais demandé si votre esprit est normal ou s’il
est différent? Bon, faites sérieusement l’exercice de réflexion et
trouvez la réponse !!!!!!
Suivez juste les instructions, et répondez aux questions une par
une et aussi vite que possible, mais n’avancez pas avant d’avoir
terminé la précédente. Vous n’êtes pas obligé d’écrire vos
réponses. Vous serez étonné du résultat, c’est garantie !
Combien font :
15+6
3+56
89+2
12+53
75+26
25+52
63+32
eh oui, c’est plus dur les calculs mais c’est le vrai exercice!
alors courage
123+5
VITE! PENSEZ À UN OUTIL ET A UNE COULEUR !

N’ALLEZ PAS TOUT DE SUITE plus bas pour lire la réponse du test 3.

TEST 4
Test du pied droit intelligent
Ça vaut la peine d’essayer, c’est incroyable… mais vrai.

Ce qui suit est tellement curieux que ça met au défi toute
compréhension. Et, je suis prêt à gager que vous essaierez au
moins 50 fois pour voir si vous êtes capable de déjouer votre pied.
Mais, vous ne pourrez pas ! Essayez…
1.-Alors que vous êtes assis à votre bureau, levez votre pied droit
du plancher et faites-lui faire des cercles dans le sens des aiguilles
d’une montre.
2.-Pendant que vous faites des cercles avec votre pied droit,
dessinez le chiffre 6 dans les airs avec votre main droite. Votre
pied change de direction !
3.-Je vous l’avais dit… et il n’y a rien que vous puissiez y faire.
4.-Envoyez ce message à vos amis…. ils ne le croiront pas non
plus, mais ils auront beaucoup de plaisir à essayer…
5.-N’oubliez pas le pied dans le sens des aiguilles d’une montre !

TEST 5
Test du cochon
Surtout on ne triche pas et on fait le test correctement
GENIAL !
Fais ce petit test : c’est rigolo ! !
Prends une feuille blanche et dessine un cochon
Ne descends PAS PLUS LOIN AVANT DE L’AVOIR DESSINE !
NE TRICHE PAS CELA VAUT LE COUP
DESSINE D’ABORD !!!
C’EST BON ? C’EST SÛR ?
Le cochon sert de test de personnalité.

N’ALLEZ PAS TOUT DE SUITE plus bas pour lire la réponse du test 5

——————————————————————————-

Réponses

TEST 1

Elle espérait que le gars se pointerait de nouveau aux funérailles.
Si vous avez répondu correctement à la question, vous pensez
comme un psychopathe.
Ce test était utilisé par un célèbre psychologue américain pour
savoir si une personne avait une mentalité d’assassin.
Bon nombre de tueurs en série ont subi ce test et ont répondu
correctement à la question.
Si vous n’avez pas trouvé la bonne réponse – tant mieux pour
vous.
Si vos amis la trouvent, je vous recommande de garder vos
distances…

stop

TEST  2

Combien? Trois?
Faux, il y en a six – C’est pas de blague!
Revenez plus haut et comptez encore!
L’explication est plus bas…
Le cerveau ne peut traiter ‘OF’.
Incroyable, non?
Quiconque compte les six ‘F’ du premier coup est un génie,
quatre ou cinq est plutôt rare, trois est normal.
Moins de trois, on change ses lunettes.

stop

 

TEST 3

Vous pensez à un marteau rouge pas vrai???
Si ce n’est pas le cas, vous faites partie des 2% de la population
dont l’esprit est assez différent pour penser a autre chose.
98% de la population répondront ‘marteau rouge’ si on leur donne
cet exercice a faire. Ça fout les boules hein?

stop

TEST 5

Si tu l’as dessiné :
* Sur la partie supérieure de la feuille : tu es positif et optimiste.
* Plutôt vers le centre : tu es réaliste.
* Vers le bas de la feuille : tu es pessimiste et tu as tendance à
avoir un comportement négatif.
* S’il regarde vers la gauche : tu crois à la tradition, tu es amical
et tu te rappelles facilement des dates : fêtes d’anniversaires,…
* S’il regarde vers la droite : tu es innovateur, actif mais tu n’as
pas un grand sens de la famille et tu n’accordes pas d’importance
aux dates importantes.
* S’il regarde de face vers toi :
tu es direct, tu aimes être l’avocat du diable et tu n’as pas peur
d’affronter des discussions.
* Si tu lui as rajouté beaucoup de détails : tu es analytique,
patient et méfiant.
* S’il n’a pas beaucoup de détails : tu es émotionnel, ingénu, pas
très méthodique et tu prends
beaucoup de risques.
* Si tu lui as dessiné moins de 4 pattes : tu es hésitant ou bien tu
es en train de vivre une période de grands changements dans ta
vie.
* Si tu lui as dessiné 4 pattes : tu es sûr, obstiné et tu t’accroches
à tes idéaux.
* Si tu lui as dessiné plus de 4 pattes : tu es un idiot.
* La taille des oreilles indique ta capacité d’écoute envers les
autres: Plus elles sont grandes, mieux c’est !
* La longueur de la queue : indique la qualité de tes relations
sexuelles. encore une fois, plus c’est long, mieux c’est !!!!!!
OK ,
Qui a oublié de dessiner la queue ?????.
Non, non, pas possible de refaire le test… Envoie cet e-mail à 11
personnes et tu verras apparaître sur ton écran une vidéo très
sympa.
Je ne peux pas te dire de quoi il s’agit mais ce que je peux te dire
c’est que tu vas beaucoup rire…
P.S.: si un informaticien peut m’expliquer cette prouesse
technique…(non, je ne parle pas de la queue du cochon mais de la
vidéo surprise)

La Journée internationale contre la drogue en Chine

26 juin 2017 : des officiers brûlent la drogue confisquée dans la ville de Mangshi, la capitale de la préfecture autonome dai et jingpo de Dehong, dans la province du Yunnan (sud-est de la Chine).

Un total de 5635 tonnes de drogue confisquée ont été détruites lundi, lors de la 30e Journée internationale contre l’abus et le trafic de drogues. [Crédit photo : Xinhua]

La Chine a marqué la Journée internationale contre l’abus et le trafic de drogues par l’exécution de barons de la drogue et d’expositions visant à effrayer les utilisateurs potentiels de drogues, dans un contexte de renforcement des efforts dans la guerre contre les drogues.

Samedi, la cour intermédiaire de Shanwei, dans la province méridionale chinoise du Guangdong, a condamné à mort treize trafiquants dans un jugement, qui s’est déroulé dans un stade. Huit d’entre eux furent exécutés plus tard dans la journée. Tous étaient originaires de Lufeng, une ville hantée depuis longtemps par la production illégale de drogues.

La Chine met également en place des moyens créatifs pour traiter les addictions, incluant l’utilisation de films utilisant la réalité virtuelle et la médecine traditionnelle chinoise. Les officiels indiquent cependant que le problème de la drogue restait grave et complexe, du fait de l’émergence des réseaux sociaux.

Afin de sensibiliser la population, divers événements se sont déroulés à travers le pays pour marquer la Journée internationale contre les drogues, qui a lieu le 26 juin de chaque année.

La police de Beijing a notamment détruit 1,4 t de stupéfiants saisis entre 2014 et 2015.

Lundi, le ministre de la Sécurité publique, Guo Shengkun, a déclaré lors d’un forum, que tous les départements du pays devaient augmenter leur coopération et leur coordination dans les opérations de lutte contre les drogues. Il a également appelé à l’expansion des organisations sociales et à la mobilisation de la population pour participer à la guerre contre les drogues.

Lors d’un forum qui s’est tenu vendredi dernier, Xiong Desheng, le directeur adjoint de la Commission nationale chinoise de contrôle des stupéfiants (NNCC), a indiqué que la toxicomanie avait engendré des milliers de milliards de yuans de pertes. L’impact sur la main d’œuvre du pays a été significatif du fait de l’influence néfaste des drogues sur la santé, celles-ci engendrant notamment la propagation de maladies infectieuses.

En mars, la NNCC a indiqué qu’à la fin 2016, la Chine comptait 2,5 millions de toxicomanes, soit 6,8 % de plus par rapport à l’année précédente. Parmi eux, 58,4 % sont âgés entre 18 et 35 ans.

Trafic en ligne

Un rapport de la NNCC indique que la Chine continue de faire face à de nombreux défis concernant le contrôle des stupéfiants : « Le trafic de drogues se basant sur Internet se répand rapidement et les activités de trafic sont devenues plus dissimulées. »

Les plateformes de réseaux sociaux, comme WeChat et Momo, sont de plus en plus fréquemment utilisées pour le trafic de stupéfiants, indique Wang Wei, un professeur à l’Université de la sécurité publique du peuple de Chine, ajoutant que les trafiquants collectent l’argent par le biais de ces réseaux sociaux et envoient des photos du lieu où a été cachée la drogue : « Ces trafiquants peuvent opérer sans se rencontrer, ce que rend leur arrestation plus difficile. »

La NNCC indique également que le trafic de drogues est devenue plus transfrontalier et qu’il s’est internationalisé.

En 2016, les autorités chinoises ont dévoilé 1481 affaires de drogues impliquant des étrangers. Elles en ont arrêté 1876 et saisi 6,6 t de drogues diverses.

Lundi, la police de la préfecture autonome du Xishuangbanna dans la province du Yunnan, a remis quatorze trafiquants birmans à la police du Myanmar, qui a de son côté renvoyé douze toxicomanes chinois présumés en Chine.

La police du Xishuangbanna a indiqué que ces utilisateurs de drogues seraient envoyés dans des centres de désintoxication.

Une désintoxication basée sur la technologie

D’après Xiong Desheng, la Chine a construit 775 centres de désintoxication pouvant accueillir 361 000 toxicomanes, afin d’aider ceux-ci à traiter leur addiction.

Cao Xuejun, le directeur de l’administration en charge de la désintoxication affiliée au ministère de la Justice, a indiqué jeudi lors d’une conférence de presse, que la médecine traditionnelle chinoise et la réalité virtuelle seraient utilisées pour aider à réhabiliter les toxicomanes.

Les consommateurs de drogues doivent regarder des films, qui montrent les conséquences horribles de l’utilisation de drogues. Ils en regardent ensuite un autre leur montrant la beauté d’une vie saine, indique Mme Wang, une employée du Centre de réhabilitation obligatoire de Liangzhu.

La technologie de la réalité virtuelle rend tout plus frappant. De nombreux patients sont pris de vertiges et leur rythme cardiaque monte en flèche pendant le visionnage du film. En dehors de cela, il n’y a cependant aucun autre effet secondaire, explique Wang Wei, ajoutant que de nombreux patients étaient effrayés à l’idée de consommer des drogues après avoir reçu un tel traitement pendant quelques mois.

Lundi, le gouvernement de Beijing a également utilisé la technologie de la réalité virtuelle dans une campagne de lutte contre les drogues dans les stations de métro, afin d’exposer la population aux souffrances de la toxicomanie.

Purple drank : la nouvelle drogue des jeunes

Le purple drank français n'est pas violet comme son nom anglais le suggère mais orange, du fait de la couleur du sirop. - Le purple drank français n'est pas violet comme son nom anglais le suggère mais orange, du fait de la couleur du sirop.

Le purple drank français n’est pas violet comme son nom anglais le suggère mais orange, du fait de la couleur du sirop.

Sirop codéiné, Sprite et Phenergan. Ce nouveau – et dangereux – cocktail des jeunes alerte les pharmaciens, décidés à prendre le sujet à bras-le-corps.

Je voudrais de l’Euphon, c’est pour ma mère.

Depuis un an et demi, les pharmaciens tourangeaux entendent ce mensonge jusqu’à deux fois par jour. Popularisé par les rappeurs américains dans les années 1990, le purple drank ou lean est un mélange de sirop codéiné et de soda, principalement du Sprite en France.
Les jeunes le prennent avec des comprimés de Phenergan, dont ils ignorent souvent la finalité. Pour Alice, qui en a consommé plusieurs fois, « c’est pour amplifier l’effet du sirop ». Pas exactement selon Éric Doudet, phamarcien et président de Resist 37 : « Ça sert à soulager les démangeaisons provoquées par une trop forte dose de codéine. » Les effets recherchés sont la sensation de « phaser », planer en restant immobile, et de perdre le sens de la réalité autour de soi. Mais surtout, pour beaucoup d’interrogés, « ça fatigue énormément, et on s’endort très vite. » 
Si de nombreux ados entre 14 et 18 ans ont donc déjà testé ce cocktail, ils n’y reviennent pas forcément : « C’est complètement nul, je ne bougeais plus et c’est trop dangereux », déclare Manon. Même son de cloche chez Bastien, qui n’envisage pas d’en consommer régulièrement : « Il faut faire attention, ça reste des médicaments. »

Selon Éric Doudet, les trois principaux risques sont « la baisse de la vigilance, l’arrêt respiratoire et la dépendance ».« C’est extrêmement dangereux pour les asthmatiques pour qui ces sirops sont proscrits », précise une consœur.

Déjà deux jeunes en sont morts depuis le début de l’année en France.
La disponibilité des produits sans ordonnance a facilité l’expansion du phénomène, mais les pharmaciens sont autorisés à refuser la prescription en cas de danger pour la santé du client. La majorité d’entre deux fait désormais bloc, toujours dans l’intérêt du jeune. Une soirée-débat de l’association contre l’addiction Resist 37 traitait de la manière de gérer ces échanges au comptoir : « Le plus important, c’est de garder le lien avec l’ado, et plutôt que d’avoir un discours moralisateur, montrer qu’on prend soin de lui », préconise Éric Doudet.

Juliette Geay