CANNABIS : MA FEMME PÈTE LES PLOMBS TOUT LE TEMPS.

Source : Drogue info service

Par KIkou13 

Bonjour à tous,

Je fais appel au forum bien évidemment pour trouver de l’aide.

Ma femme (40 ans) qui est consommatrice de cannabis très régulière depuis son adolescence me fait des crises à répétition.
Nous avons un enfant de 7 ans et un 2ème est en route pour bientôt.
Cela fait 10 ans que l’on se connais mais à mis quelques années à m’avouer sa consommation (car j’avais des doutes…).

Renfermement sur soit, pas du tout sociable, crise de nerfs à répétition (plusieurs fois par mois) et amplifiée lorsqu’il y a rupture de produit, c’est toujours la faute des autres « la mienne », mensonges sur sa vie au quotidien…

Depuis 7 ans j’élève quasimment seul notre enfant (heureusement que ma famille est là pour m’aider…).
Elle est désengagée totalement de son rôle de maman depuis la naissance de notre ange et me reproche la complicité avec notre enfant.
(A 3 ans notre enfant m’appelais papa et maman…).

Je m’occupe de tout maison, ménage, école, sorties… et elle trouve toujours de quoi se plaindre.
Avec le temps, je viens de perdre mon emploi car il est devenu très compliqué de gérer travail avec les déplacements que cela nécessite, maison et crises dépressives et de graves manques de respect dans ses paroles (insultes…)…Mes épaules sont tellement lourdes que je n’arrive plus à avancer et donc pour le coup je me suis consacré à prioriser l’éducation de notre enfant.

Le 2ème enfant arrive ( je sais vous allez vous poser la question « mais pourquoi faire un 2ème? ==> elle ne voulais plus d’enfant et donc j’ai été « surpris lorsqu’elle m’a annonce être enceinte…), elle continue toujours sa fumette malgré la grossesse (j’ai peur !!!).

je n’en peu plus, j’ai tout essayé : discussions (impossibles), j’ai jeté à plusieurs reprises cette « merde » à la poubelle (elle s’en procure tout le temps comment? je sais pas), alerté ses amis (peu être complices), sa famille (elle s’en fou complètement)!!!!

j’ai épuisé mon sac d’histoires auprès de notre enfant pour justifier les crises de sa maman.
j’ai même tourné en dérision ses crises afin qu’elle ne se rende pas compte du mal qu’elle fait à tout l’entourage.

J’avoue que que je ne sait plus que faire et me tourne vers ce site et ce forum comme dernière solution, chance ou on peut appeler cela comme on veux car cela est devenu TOXIQUE.
J’ai voulu divorcer il y a quelques temps et pour l’équilibre familial de notre enfant j’ai tout mis en suspend…

Je vous remercie pour votre aide et vos conseils.

Un papa vraiment, mais vraiment désespéré !!!!

Une réflexion au sujet de « CANNABIS : MA FEMME PÈTE LES PLOMBS TOUT LE TEMPS. »

  1. Monsieur,
    La situation que vous décrivez est malheureusement trop fréquente et provoque souvent des drames familiaux. Il ne faut pas, toutefois, désespérer car il est possible de sortir de la dépendance au cannabis. Dans votre cas, il faut que votre comportement vis-à-vis de votre épouse s’adapte à son problème et que vous fassiez preuve de beaucoup de psychologie. Vous devez considérer que votre femme est atteint d’une maladie et ne pas la culpabiliser, si vous voulez l’en sortir. Il faut la convaincre que vous devez lutter ensemble contre ce fléau qui compromet gravement votre vie et celle de vos enfants (on sait que le foetus est atteint par le cannabis fumé par la mère). Dans un premier temps, il faut que vous contactiez un service hospitalier de votre région spécialisé en toxicomanie pour qu’elle puisse être prise en charge. Il y a maintenant des équipes très performantes, comprenant médecins et psychologues, qui sont capables de suivre régulièrement ces malades et progressivement les amener à renoncer à cette consommation.
    Il faut lui témoigner un grand amour et faire en sorte que le milieu familial puisse s’associer à cette démarche. Essayer de lui créer un nouvel environnement positif et de lui donner des objectifs de vie qui soient enthousiasmants. La naissance proche et le devenir des enfants en est un à mes yeux.
    Le travail que vous allez mener sera long et il ne faudra pas vous décourager. La partie n’est pas perdue.
    Bon courage!
    Pr Jean-Pierre Pujol

Les commentaires sont fermés.