Le cannabis, une drogue dure pour le cerveau

Les auteurs décrivent le cas d’un patient de 29 ans, fumeur, et consommateur régulier de cannabis (10 à 15 joints par jour), ayant présenté deux infarctus cérébraux à 6 ans d’intervalle et un accident ischémique transitoire en 2010, qui s’est produit immédiatement après la consommation de 4 joints. La recherche de cannabis était positive dans les urines et le diagnostic de vascularite au cannabis a été retenu, en particulier devant l’aspect des artères cérébrales à l’imagerie et l’addiction au cannabis. Pour les auteurs, la recherche de cannabis urinaire devrait être réalisée chez les patients jeunes présentant un AVC.

Dr Emmanuel Cuzin

Brunot S et coll. : Infarctus cérébraux récurrents chez les sujets jeunes : pensez au cannabis. Journées de Neurologie de Langue Française (Paris) : 26-29 avril 2011.Article

Article publié avec l’aimable autorisation de JIM.fr ( http://www.jim.fr) copyright jim.fr

Publicités