Béziers : Les étudiants de l’IUT avouent leur addiction

Un groupe de cinq jeunes Biterrois a enquêté sur les habitudes des étudiants. Résultats.

Mieux vaut prévenir que guérir. Nul doute que les cinq étudiants de l’IUT de Béziers, auteurs de l’opération “Ta conso, t’en est où ?”, partagent cette morale. Ce projet, mené de décembre 2012 à janvier 2013, a consisté en une enquête élaborée par ces cinq étudiants sur les addictions des jeunes. L’étude s’est portée sur trois types de drogues : le tabac, les drogues et l’alcool. Le but de l’opération est de sensibiliser les étudiants de l’IUT aux effets des addictions. Les initiateurs du projet ont distribué un questionnaire de 31 questions à 288 étudiants de l’IUT, âgés de 17 à 24 ans.

20% se considérant dépendants

À la question « À quelles addictions pensez-vous en priorité ? », 67 % des jeunes Biterrois interrogés ont répondu le tabac, 59 % l’alcool, et 44 % le cannabis. Et sur l’ensemble de ces étudiants, 20 % se considèrent comme dépendants à un produit addictif, dont plus de la moitié d’entre eux au tabac.

90% ont déjà bu de l’alcool

Près de 90 % déclarent avoir déjà bu de l’alcool. « Ce résultat m’a surpris, je ne pensais pas qu’autant de jeunes avaient déjà consommé de l’alcool », témoigne Adil Oumadi, l’un des étudiants à l’origine du projet. Plus de la moitié des jeunes interrogés ont déjà consommé une drogue illicite, du cannabis pour la majorité d’entre eux. Sur les 288 qui ont répondu, ils sont presque la moitié à prendre régulièrement une drogue illicite (cannabis, cocaïne, ecstasy, LSD, produits dopants, champignons). Enfin, 72 % ont déjà fumé du tabac, et la moitié des interrogés sont des fumeurs réguliers.

Un partenariat

Ce projet s’inscrit dans le cadre d’un partenariat existant entre l’établissement et le centre hospitalier. L’enquête s’est déroulée en deux phases. Les auteurs du projet ont d’abord distribué aux étudiants les questionnaires, avant de mener une dizaine d’entretiens d’une durée.Cette étude est l’occasion de se rappeler que, selon l’enquête menée par l’European School Survey Project on Alcohol and other Drugs (ESPAD) en 2011, les jeunes Français sont les plus gros consommateurs de cannabis en Europe. Une campagne de prévention est donc toujours la bienvenue.

Source

Publicités