Marcel Rufo : « Légaliser le cannabis serait une folie »

Le pédopsychiatre marseillais rejette fermement cette option proposée par plusieurs candidats à l’élection présidentielle des 23 avril et 7 mai

Santé - Marcel Rufo : Légaliser le cannabis serait une folie
Selon le pédopsychiatre marseillais, la consommation de cannabis peut déclencher des troubles psychiques chez les adolescents vulnérables, potentiellement chez 15 % d’entre eux.
PHOTO SERGE MERCIER
Le médiatique pédopsychiatre, Marcel Rufo, directeur médical de l’Espace méditerranéen de l’adolescence à l’hôpital Salvator, à Marseille, fait entendre sa voix sur la question de la légalisation du cannabis, à laquelle il est farouchement opposé. Un débat réapparu dans la campagne présidentielle, avec notamment l’appel lancé par 150 personnalités marseillaises.

Plusieurs candidats à la présidentielle proposent de légaliser la consommation de cannabis (Benoît Hamon, Jean-Luc Mélenchon), ou se déclarent favorables à sa dépénalisation (Emmanuel Macron). En tant que pédopsychiatre, quelle est votre position ?
Marcel Rufo : Je suis résolument contre une légalisation, pour la seule raison que je pense aux adolescents. Que les adultes fument des pétards, peu importe. Mais il faut protéger les jeunes. Globalement, on a affaire à deux types d’adolescents. 85 % ne posent pas de problème particulier. Mais 15 % sont vulnérables. Que les 85 % qui vont bien fument un joint le samedi soir, cela ne pose pas de problème. Comme l’alcool, ce produit est un anxiolytique qui améliore la confiance en soi. Mais pour les 15 % restants, ce produit ouvre le champ à des troubles psychiques jusque-là inapparents qui, sans cette consommation, ne se seraient peut-être pas révélés. Dans les centres de soins, on pourrait même se servir du cannabis comme révélateur de certains troubles de la personnalité.

On tolère pourtant le tabac, dont les dangers sont avérés…
Mais la loi interdit le tabac aux mineurs ! Malheureusement, elle n’est pas respectée. Les deux produits sont liés. Des études montrent que si l’on fume à 12, 13 ans, on a 17 fois plus de risques de consommer du cannabis plus tard. Il faut donc absolument faire respecter l’interdiction du tabac aux mineurs !

Récemment, 150 personnalités marseillaises ont signé un appel pour la légalisation du cannabis. L’argument, c’est que la France, en dépit de sa politique répressive, a le taux de consommation le plus élevé d’Europe…
C’est vrai. Beaucoup de jeunes fument du cannabis. Mais c’est parce qu’on ne sait pas mettre en oeuvre des politiques de prévention. On a beaucoup de retard dans ce domaine.

Cet appel a aussi été signé par plusieurs professionnels de santé…
Écoutez, moi je vois les dégâts du cannabis. Les gosses qui fument cinq pétards avant d’aller en classe, l’échec scolaire, les arrêts de scolarité. Les adultes, je m’en fous. S’ils veulent fumer, ça les regarde et ça ne me pose pas de problème. Mais il faut absolument protéger les ados.

Pensez-vous alors qu’il faut renforcer la répression, en pénalisant lourdement les consommateurs par exemple ?
Non, absolument pas. Encore une fois, le problème doit être traité par la prévention et l’éducation à la santé. Un gosse arrêté avec du cannabis (je ne parle pas de dealers, mais de consommation personnelle) doit peut-être se voir confier une mission d’intérêt général, auprès de personnes âgées par exemple, ou dans son établissement. Quant aux sportifs qui se font attraper en infraction, comme les rugbymen Ali Williams et James O’Connor récemment arrêtés en possession de cocaïne, je verrais bien pour eux une obligation à aller parler dans les écoles, pour expliquer aux gamins les méfaits de la drogue…

S’il s’agit de protéger les adolescents, pourquoi ne pas envisager de ne légaliser la consommation que pour les adultes, en se montrant très strict sur l’interdiction aux mineurs ?
Mais parce que cela serait un socle incroyable pour la transgression ! Dire à un gamin « Ton père peut fumer un joint mais toi tu n’as pas le droit », c’est presque une incitation ! Ce serait de la folie.

Source

Publicités

One Reply to “Marcel Rufo : « Légaliser le cannabis serait une folie »”

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s