Pouvez-vous passer un mois sans alcool ? Vous devriez.

Selon une expérience réalisée par dix journalistes du New Scientist, ne pas consommer d’alcool pendant un mois permettrait une régénérescence plus rapide du foie. 
Ne pas consommer d'alcool durant un mois peut avoir des effets bénéfiques sur votre corps. © Shutterstock
Ne pas consommer d’alcool durant un mois peut avoir des effets bénéfiques sur votre corps. © Shutterstock

L’alcool déshydrate

Dix journalistes de la rédaction du New Scientist ont expérimenté les bénéfices sur leur corps du « dry January », une tendance qui consiste à ne pas consommer d’alcooldurant un mois. Bilan : après seulement un mois d’un régime sans alcool, ces jounalistes ont observé une baisse de 15% de la graisse hépatique de leur foie. 

Ne pas avaler une goutte d’alcool pendant un mois permet aussi d’éviter le phénomène de déshydratation provoqué par cette boisson. Plus hydraté, le corps conserve mieux les vitamines et octroie ainsi aux abstinents un regain d’énergie doublé d’un sommeil plus répateur. Après un mois sans alcool, le corps s’est également purgé de ses réflèxes additifs. Cela favorise alors une diminution de la consommation d’alcool dans les mois qui suivent.

L’alcool fait grossir 

L’alcool est calorique et sucré. Refuser d’en consommer durant un mois signifie donc perdre du poids et améliorer sa santé. Une baisse de 16% du glucose sangin et de 5% du cholestérol dans le sang a été observée chez les individus ayant tenté l’expérience. Leur tension artérielle a par ailleurs diminué. 

Néanmoins, cesser de boire de l’alcool durant un mois peut provoquer du stress, de l’anxiété voire la dépression de ceux qui en consomment régulièrement à hautes doses. Le cas échéant, consultez votre médecin pour discuter de votre addiction et bénéficier d’un traitement adapté à la diminution de votre consommation d’alcool.

Faites le test : Êtes-vous dépendant à l’alcool ?

Source

Publicités