Le Mexique assure être en voie d’élaborer un traitement médical conte l’addiction à l’héroïne, et voit plus loin.

Le test s’est avéré concluant sur des rats. Et pourrait donc marcher sur les hommes. C’est en tout cas l’avis du secrétaire d’Etat mexicain à la Santé, Salomon Chertorivski, qui affirme que des chercheurs de son pays sont en train d’élaborer un vaccin contre la dépendance à l’héroïne. 

Ces avancées s’inscrivent dans le cadre de l’installation d’un réseau de transfert de technologies entre les Etats-Unis et le Mexique, qui vise à favoriser la recherche dans la lutte contre les addictions aux drogues, et compte déjà sur 18 millions de dollars d’investissements. Des chercheurs américains travaillent en effet également sur le traitement des dépendances par vaccins, contre les drogues dures ou le tabac. Le but est d’élaborer un produit qui inciterait le système immunitaire à produire des anticorps qui doivent permettre d’éteindre le narcotique avant qu’il ne s’installe dans le corps ou le cerveau. Ce vaccin ne serait pas préventif, mais injecté à des patients ayant déjà consommé. 

Il faudra néanmoins attendre cinq ans avant de pouvoir envisager un test sur les humains selon Chertorivski, le temps pour le vaccin de suivre « un processus de développement normal ». Il assure par ailleurs que le Mexique travaille sur d’autres vaccins, et « avance rapidement » sur des traitements contre les addictions à la cocaïne et aux amphétamines. Ou quand la dépendance se traitera avec une simple piqure.  Source

Publicités

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s