Paris: la prise de sang confirme que le chauffard venait de prendre du cannabis

Par ailleurs, son casier judiciaire porte trace de deux condamnations liées à la circulation routière. En 2008, il avait fait l’objet d’un défaut de permis de conduire et en 2010, il avait l’objet d’une procédure pour refus d’obtempérer, après avoir tenté de se soustraire à un contrôle routier.
Après sa première annulation du permis en 2008, le chauffard né en 1988 l’avait récupéré en le repassant. Mais au moment de l’accident, il avait de nouveau perdu tous ses points. Source

Publicités