Une nouvelle cible prometteuse contre l’alcoolo-dépendance

Une nouvelle molécule d’intérêt dans le traitement de la dépendance à l’alcool vient d’être testée avec succès par une équipe de l’Inserm.

Les chercheurs ont réussi à diminuer de 75 % la consommation d’alcool chez des rats dépendants.

Réduire de trois quarts la consommation d’alcool de personnes dépendantes sans trop d’effets secondaires ? Voilà un objectif que les spécialistes n’envisagent qu’en rêve. C’est pourtant ce qui vient d’être obtenu chez des rats dépendants, traités par une nouvelle molécule qui cible les récepteurs d’un puissant neuromodulateur présent dans le cerveau : l’adénosine.

lire la suite

Publicités