Elections présidentielles 2017 ; François Fillon

 Positions des candidats sur plusieurs aspects des toxicomanies.

A l’approche de cet événement très important de notre vie démocratique qu’est l’élection présidentielle, le CNPERT a voulu interroger les cinq candidats crédités par les sondages d’un score supérieur à 10% des suffrages exprimés, à savoir : Madame M. Le Pen, messieurs F. Fillon, B. Hamon, E. Macron et J.-L. Mélanchon.

Notre questionnaire comportait 7 questions : Etes-vous :

  • Pour l’interdiction du  tabac aux mineurs ?
  • Pour un renforcement des actions contre l’alcoolisme ? 
  • Pour un contrôle de la consommation de cannabis au collège et au lycée
  • Pour la légalisation du cannabis ? 
  • Pour la suppression des « salles de shoots » pour les toxicomanes ?
  • Pour ériger la lutte contre les toxicomanies en une grande cause nationale ? 
  • Pour exercer un véritable contrôle de l’usage fait de l’argent publique par les associations censées « œuvrer » dans le domaine des toxicomanies.

Trois réponses étaient possibles : Oui, Non, Ne se prononce pas ; un espace restreint  permettait de donner quelques précisions ou justifications ; il était indiqué qu’un bref commentaire pouvait être annexé au questionnaire.

Ce questionnaire était adressé par lettre recommandée avec accusé de réception ; la date limite de réponse était fixée au 23 Mars.

Chaque candidat(e), à l’exception de Mr. Mélanchon a accusé  réception de notre questionnaire.

Une seule réponse nous est parvenue, émanant de Monsieur F. Fillon, sous une forme rédigée, s’affranchissant de notre questionnaire.

Il nous dit en substance :

 « Dans mon projet sur la Santé, j’ai prévu de lancer un grand plan Santé à l’école, débutant dès l’école maternelle et reposant sur l’éducation à la santé des enfants  (nutrition, activité physique, sommeil) et sur la prévention des addictions (écran, tabac, alcool, cannabis et autres drogues).

Je souhaite accompagner ce plan d’une revalorisation de la médecine scolaire dont l’importance est décisive pour orienter les comportements sanitaires des enfants et des adolescents.

Je  vous invite à consulter mes propositions sur mon site (« Mon projet » page 39) cliquez ici

Nous sommes sensibles à sa lettre aimable de réponse, même si nous regrettons qu’il se soit affranchi du cadre de notre questionnaire

Jean Costentin, Président du CNPERT

Publicités

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s