HEROÏNE: Avancée du vaccin anti-addiction

Addictions

Le gouvernement mexicain, par la voix de son secrétaire à la Santé avait annoncé, il y a quelques semaines, le développement en cours d’un vaccin contre la dépendance à l’héroïne, ayant donné lieu début février 2012, à dépôt de brevet. Le vaccin, qui supprime l’effet de plaisir de la drogue, est aujourd’hui sur le point d’être testé sur l’Homme.

Le vaccin expérimental, développé par l’Institut mexicain de psychiatrie aurait déjà fait l’objet de tests de laboratoire sur des rats, la prochaine étape sera des tests cliniques sur l’Homme. Sur l’animal, le vaccin permet de bloquer la dépendance et entraîne une réduction des doses consommées. L’usage clinique serait envisageable sous 5 ans, a-t-il déclaré à la presse mexicaine.

L’ONUDC (United Nations Office) on Drugs and Crime estime entre 12 et 21 millions le nombre de consommateurs d’opiacés dans le monde entier en 2009. L’héroïne demeure l’opiacé le plus utilisé, avec 12-14 millions d’utilisateurs d’héroïne qui en 2009, ont consommé environ 375 tonnes d’héroïne. Le Mexique reste le second cultivateur de pavot dans le monde (voir tableau ci-contre). Cette recherche thérapeutique fait partie d’une politique volontaire du Mexique de lutte contre les drogues, avec, par exemple, en 2009, l’éradication de 15.000 Ha de cultures de pavot à opium. Néanmoins, le Mexique reste toujours l’un des plus gros producteurs (426 tonnes d’opium), qui donnent lieu, chaque année, à 40 tonnes d’héroïne (black tar), dont la moitié, environ, vont aux Etats-Unis.

C’est pourquoi, des chercheurs californiens du Skaggs Institute for Chemical Biology, du Worm Institute of Research and Medicine (WIRM) et du The Scripps Research Institute (Californie), travaillent aussi, dans le même temps, au développement d’un vaccin pour traiter la dépendance à  la méthamphétamine, la cocaïne et l’héroïne. Source

Autres articles : France Soir , Information hospitalière , L’Express

Une réflexion au sujet de « HEROÏNE: Avancée du vaccin anti-addiction »

  1. bof, bof, je n’y crois pas. L’héroïne avait bien été créée au départ pour se sevrer d’une addiction à la morphine, et le subutex qui a suivi pour se sevrer de l’héroïne…
    Il n’y a qu’une façon de s’en sortir: arrêter avec des professionnels compétents.

Les commentaires sont fermés.