Les collégiens bergeracois face au cannabis

Policière, Florence Masurelle intervient dans les établissements scolaires pour évoquer les dangers de la drogue. Exemple à l’institution Sainte-Marthe/Saint-Front.

Florence Masurelle intervient dans tous les établissements scolaires bergeracois

Florence Masurelle intervient dans tous les établissements scolaires bergeracois (A. T.)

Selon le dernier rapport du conseil intercommunal de sécurité et de prévention de la délinquance (CISPD),la consommation de cannabis est en forte hausse au sein de la population des 13-15 ans. Ce même rapport plaçait parmi ses chantiers prioritaires pour 2013 la lutte contre les phénomènes d’addiction.

La semaine dernière, Florence Masurelle, uniforme de la police nationale sur le dos, a rencontré les élèves de l’institution Sainte-Marthe Saint-Front. Référente scolaire, formatrice anti-drogue, elle intervient dans les établissements scolaires de Bergerac à la demande des responsables.

Vendredi, « Sud Ouest » a assisté à une séance, en compagnie d’une classe de troisième.

Une heure et demie, forcément trop courte, de prévention et surtout d’échange avec ces jeunes, « pour éviter la première consommation ». Même si, pour plusieurs d’entre eux, c’est déjà trop tard : le premier joint a déjà été fumé.

Le courage d’avouer

La séance se déroule sous la forme de questions-réponses. Avec, parfois, des interrogations qui laissent dubitatif. Comme celle-ci : « Le tabac et l’alcool sont des drogues comme le cannabis et l’héroïne. Vrai ou faux ? » Les avis divergent. « L’alcool et le tabac, c’est légal. La drogue non », ose un jeune homme. « Oui, mais pour vous, qu’est-ce que la drogue ? », enchaîne Florence Masurelle. «C’est quelque chose qui nous soulage », tente une jeune fille. « C’est un truc où après on n’est plus très net », corrige un élève.

Autre question : « Qu’est-ce qui peut pousser à consommer ? » Là encore, les réponses fusent : « Pour faire comme les autres », selon un ado. « Pour se rendre intéressant », complète son voisin. Une voix s’élève au dernier rang : « Pour être dans un autre état ». Florence Masurelle interroge la classe : « Vous en avez besoin pour faire la fête ? » « Non, répond un jeune homme. On peut aussi regarder un bon film entre amis. » Quelques gloussements moqueurs montent dans les rangs. Un avis qui visiblement n’est pas partagé.

Puis vient la question : « Dans la salle, qui a consommé du cannabis ? ». Une main se lève, timidement, suivie par d’autres. La policière commence alors par les féliciter. Non pas de consommer, mais de l’avouer. Pas évident, surtout quand deux enseignants se trouvent dans la salle. « Bravo, je vous félicite pour votre courage », dit-elle. Avant d’enchaîner : « Dites-moi, quels effets ça vous fait ? » Une élève : « Je rigole tout le temps » Une autre : « La première fois, ça ne m’a rien fait. Après, je rigolais pour rien » Un de ses camarades ajoute : « On se sent bien, joyeux. » « Et vous continuez à consommer ? », s’enquiert la policière. « Ça dépend, lâche une jeune fille. Juste en soirée. Pour s’amuser. »

Pour appuyer son argumentaire sur les dangers du cannabis – « car il n’y a pas de drogue douce ou de drogue dure. Il y a la drogue, c’est tout » -, Florence Masurelle évoque son expérience, en région parisienne. Et ces deux jeunes de 18 ans retrouvés morts sous un pont. Des murmures parcourent l’assistance. Comme quand elle égrène les principaux dangers de la consommation de « shit » en une litanie parfois effrayante : « Dépendance, psychose, violence, démotivation, altération de la mémoire… » Même réaction à l’énoncé des peines encourues en cas de cession, même gratuite, de stupéfiants. « Il faut toujours leur expliquer la loi, assure Florence Masurelle. S’il n’y a pas de sanction… » Reste maintenant à savoir quelle attitude ces élèves adopteront. Si les paroles de l’officier de police résonneront. Ou partiront en fumée. Source

Publicités

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s