Le Conseil d’État vient de donner son feu vert à la plainte de l’association Parents contre la drogue qui conteste la décision du premier ministre de créer des salles de shoot.

L’association Parents contre la drogue a franchi un premier pas dans sa plainte contre la décision du premier ministre d’autoriser la création d’une salle de shoot. Celle-ci est censée ouvrir ses portes à Paris, au 39, boulevard de la Chapelle. Le Conseil d’État a reconnu, le 26 juillet, que l’association était «recevable à agir», même si la décision du premier ministre n’a été que «verbale» et reprise par l’AFP en février dernier. Les hauts magistrats ont par ailleurs estimé que la décision du chef du gouvernement n’était pas de nature réglementaire. Elle n’aurait, selon l’association plaignante, «aucune habilitation juridique». Le Conseil d’État a transmis le recours au tribunal administratif de Paris.

Source