Le tabagisme, même passif, rend sourd

La cigarette contribuerait de manière significative à la baisse de l’audition dans le monde, selon une étude anglaise.

Largement accusé, à raison, d’altérer le goût et l’odorat, le tabac agit de manière moins connue sur notre ouïe. Qu’ils soient fumeurs actifs ou passifs, les hommes et femmes exposés à la fumée de cigarette auraient un risque de perte auditive supérieur d’environ 30 % par rapport aux non-fumeurs, conclut une étude de l’université de Manchester publiée le 28 mai dans JARO .

Les chercheurs se sont appuyés sur les tests auditifs et les questionnaires de 164.770 personnes, issus d’une banque de données médicales britannique, UK Biobank, portant sur des hommes et des femmes âgées de 40 à 69 ans, représentatifs de la population du Royaume-Uni. Les résultats confirment à grande échelle les études précédentes en dénombrant en moyenne 30 % de personnes supplémentaires atteintes de surdité parmi les fumeurs. Elle établit aussi un lien direct entre le risque de perte auditive et la quantité de tabac consommée.

Plus inquiétant, ils révèlent surtout que le tabagisme passif est presque aussi néfaste que fumer directement. Pour des personnes exposées à la fumée de cigarette entre 2 et 9 heures par semaine, le risque est accru de 28 %. Et il s’élève de 39 % pour un contact supérieur à 10 heures.

Des mécanismes mal connus

«Il est pertinent de soulever les dangers du tabagisme passif pour alimenter le débat sur l’interdiction de fumer dans les lieux publics», estime pour le Figaro le Dr Piers Dawes du département de psychologie de l’université de Manchester, auteur principal de l’étude. «Si nous parvenons à minimiser l’exposition à la fumée de cigarette, nous devrions mesurer une diminution de la surdité de la population.»

L’étude ne permet pas de conclure sur la cause des effets néfastes du tabac sur l’oreille, mais les auteurs soulignent que les résultats «suggèrent que les produits contenus dans le tabac pourraient avoir une influence toxique directe sur l’audition». Ils rappellent aussi que le tabac agit de manière indirecte sur l’audition, via ses effets sur le système vasculaire. La nicotine contenue dans les cigarettes est un vasoconstricteur – elle provoque un rétrécissement des vaisseaux -, et nuit ainsi à l’irrigation de l’oreille interne.

«Notre étude révèle aussi que la réduction du tabagisme semble faire diminuer les risques de perte auditive. Arrêter de fumer pourrait même les éliminer», ajoute le Dr Dawes. Une information motivante supplémentaire pour les fumeurs: il n’est jamais trop tard pour arrêter. Source

Publicités

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s