Hausse des intoxications au « crystal meth » selon Addiction Suisse

Addiction Suisse constate une diversification des drogues et des sources d’approvisionnement en Suisse. Celle-ci contribuerait à une légère hausse de la disponibilité et de l’usage de méthamphétamines.

Le phénomène demeure toutefois limité et « localisé essentiellement dans les régions où se situent les principaux lieux de distribution », précise jeudi Addiction Suisse. Les principaux canaux de distribution sont les salons de massage et commerces asiatiques.

Une analyse menée avec le concours de Fedpol et de l’Office fédéral de la santé publique révèle une hausse des cas d’intoxications dus à la métamphétamine sous sa forme cristalline, communément appelée « crystal meth ». Des sources d’approvisionnement alternatives, comme la frontière germano-tchèque, ont en outre émergé.

Moins de demande que pour l’ecstasy

Cependant, sur le marché des drogues, « il semble que la demande pour la méthamphétamine reste faible en comparaison avec d’autres stimulants illicites » tels l’ecstasy ou la cocaïne.

Il n’est pourtant pas exclu que des « vagues » limitées de consommation de cette drogue se développent autour des villes où la substance est revendue et consommée: Neuchâtel, Bienne, Zurich, Lucerne, Bâle et Berne.

Source

Publicités

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s