Cannabis : les dangers de la plante, surtout pour les jeunes fumeurs (France 2)

La consommation du cannabis n’est pas anodineSurtout pour le cerveau. Et ses effets néfastes se font sentir des années plus tard, notamment quand on en a fait usage dès l’adolescence.

Voir la vidéo (1’05 »)

Le cannabis modifie le fonctionnement du cerveau quand il est consommé à un âge précoce. « L’adolescence est un moment pendant lequel le cerveau croît énormément. Le nombre des récepteurs sensibles à l’action du cannabis va augmenter », explique le professeur Jean-Luc Martinot.

C’est une période « où tout un tas de fonctions sont immatures, comme celles du contrôle de l’impulsivité, du plaisir, de la frustration… Et toutes ces fonctions immatures vont être très sensibles à l’effet du cannabis », précise ce directeur de recherches à l’Inserm.

Les résultats des tests de mémoire sont sans appel

Des effets se font sentir dès années plus tard, notamment mesurés par des tests de mémoire effectués dans trois groupes d’adultes : ceux qui ont fumé du cannabis à 14 ans, à 18 ans, et ceux qui n’en ont jamais fait usage. Les résultats sont sans appel.

« Une personne qui a débuté tôt à l’adolescence, en moyenne, il y a une baisse des performances plus forte que celle qui a commencé plus tard », selon le médecin. D’où l’importance, pour les parents, de réagir très vite au fait que leur enfant consomme du cannabis.

Extrait du magazine « Un Œil sur la planète » diffusé le 18 mai à 23h20, sur France 2.

Source France 2

Publicités

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s