Libérez-vous de l’alcool avec la Croix bleue

 L’alcool tue environ 50 000 personnes en France (entre 1800 et 2000 en Lorraine) et plus de 3 millions dans le monde par an. L’ONU estime que l’alcool est responsable d’un décès sur vingt sur Terre. Soit plus que le sida, la tuberculose et la violence réunis.

Un des socles de l’association consiste en la tenue des réunions qui se tiennent deux fois par mois, les vendredis soirs. Chaque personne peut déposer un peu son fardeau. Pas de jugement ni de commentaires, simplement de l’écoute et de l’échange. Photo RL

Après dix-neuf années d’existence, la Croix bleue Porte de France Thionville-Yutz reste une valeur sûre et forte où se côtoient continuellement des nouveaux et des anciens.

Bernard Carentz, président de la Croix bleue à Yutz, nous expose un constat alarmant sur les ravages que peut provoquer la consommation excessive d’alcool. Synonyme et symbole de convivialité, de détente, d’amusement et de réjouissances, l’alcool est bien souvent de la partie quand il s’agit de faire la fête. Anniversaire, mariage, réveillon ou simple plaisir de se retrouver entre amis : toutes les occasions sont bonnes pour trinquer. Et on ne se pose même pas la question de la présence ou non de cette potion magique. L’alcool est culturellement présent dans notre vie.

«  Quelle serait la réaction de la majorité des gens s’ils ne trouvaient que des jus de fruits et sodas pour célébrer une réunion amicale ou familiale ? Est-ce que la fête peut être plus folle sans alcool ? Je vous dis oui, bien sûr  », affirme le responsable.

Jeunes et adultes tous concernés

Les adolescents sont susceptibles de rechercher des sensations fortes et d’adopter des comportements à risques. Nombre des jeunes sont en mode « cuite express » qui consiste en une consommation occasionnelle mais excessive dans l’intention de se défoncer par amusement.

Concernant les adultes, il est vrai que la conjoncture actuelle n’est pas reluisante. Il y a aussi les accidents de la vie, un décès, une séparation, une perte d’emploi, avec comme issue, une consommation d’alcool.

C’est pour toutes ces raisons que la Croix bleue existe.

Un des socles de l’association consiste en la tenue des réunions qui se tiennent deux fois par mois, les vendredis soirs. Chaque personne peut déposer un peu son fardeau. Pas de jugement ni de commentaires, simplement de l’écoute et de l’échange.

Les membres interviennent également dans les lycées ou lors d’autres manifestations lorsqu’ils sont sollicités.

La méthode mise en place par la Croix bleue qui consiste à un accompagnement personnalisé et à l’aspiration à l’abstinence permet à nombre de personnes de ne pas recourir ni au sevrage, ni à la postcure.

Source

Publicités

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :