« Chemin d’errance » par Sophie Daout – Editions «Vivre tout simplement»

L’auteur de ce livre, Sophie Daout,  (lire son blog) fut la maman de Lionel ; ce gentil, ce doux Lionel qui trouvera la mort au bout du terrible chemin de la drogue et de la délinquance. Elle n’a pas voulu, elle n’a pas pu garder pour elle seule et sa famille, l’histoire de ce drame. Pour surmonter cette longue épreuve, pour se venger de « la mauvaise » qui lui a ravi son fils, qui a failli la terrasser elle mais aussi les siens, elle a voulu témoigner. C’est un cri, tout en nuance, en subtilité dans l’analyse, en intelligence, en affectivité, en lucidité qu’elle fait retentir.

Dans le même type de démarche, pour cicatriser cette blessure et être utile, depuis plus de dix ans, elle intervient auprès des lycéens et collégiens pour les prévenir des dangers de la drogue. Cette « voleuse», comme elle l’appelle aussi, qui lui a ravi doublement son fils. Elle lui a pris en transformant, jour après jour, un gentil gamin, plein de potentialités, riche d’espérance, en un adolescent démotivé, renonçant à ses ambitions, puis tricheur, puis violent, puis délinquant jusqu’à la prison, en complète rupture avec son moi profond, et ce malgré l’amour qu’elle continuait à lui porter et en dépit de celui que son pauvre fils lui vouait. Une histoire déchirante qui se termine par une mort, peut-être accidentelle, sous l’empire de la drogue. «La voleuse» lui a donc pris aussi la vie de son fils.

Avec beaucoup de pudeur, Sophie Daout nous invite dans l’intimité de sa vie familiale, nous fait partager la parfaite estime qu’elle voue à son mari Christian. Avec un style soigné et vif, elle nous fait découvrir ses sentiments où dominent l’affectivité, l’amour, la sagesse, l’espoir toujours là mais si régulièrement déçu. Le mythe de Sisyphe et les victoires àla Pyrrus.

Dans ce diaporama biographique elle fait alterner, avec ses réflexions et analyses subtiles, les textes de lettres échangées entre elle et Lionel. Elle nous le fait aimer et plaindre à la fois.

Une telle histoire est vécue dans plus de 200.000 familles en France (où l’on compte 250.000 héroïnomanes) ; autant de pitoyables destins qui, dans leur funeste cheminement, « passent » tous par la case cannabis.

Je me prends à espérer que les parents soient très nombreux à lire ce témoignage, afin de prendre conscience de ce qui peut les assaillir, leur tomber sur la tête. J’aimerais également que les adolescents viennent y puiser des  forces et arguments pour résister aux sollicitations des drogues et pour aider ceux qui leurs sont chers à s’en tenir éloignés.

Les qualités d’écrivain de l’auteur ne m’ont pas échappé, mais le sujet est si fort, si vrai, si prenant, que ce n’est jamais sous cet angle que j’en ai effectué la lecture

Voila un livre à lire absolument, à faire lire autour de soi, et à relire.

Pr. Jean Costentin

Lire aussi l’article de La Voix du Nord :  L’addiction, un problème qu’il faut combattre sans modération

Publicités

Une réflexion au sujet de « « Chemin d’errance » par Sophie Daout – Editions «Vivre tout simplement» »

Les commentaires sont fermés.