L’Observatoire national de la délinquance relève notamment une hausse de près de 20% des infractions liées à la consommation de cannabis.

La répression contre la drogue et l’alcool au volant s’accentue en France. À en croire les dernières statistiques publiées par l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP), présidé par Alain Bauer, qui avait interrompu la publication de ses chiffres durant la période électorale, le nombre de conducteurs arrêtés sous l’emprise de l’alcool ou de la drogue n’a cessé de croître ces trois dernières années. Les «délits de conduite sous l’emprise d’un état alcoolique ou de produits stupéfiants» sont ainsi passés de 187.503 faits enregistrés en 2009 à 193.122 infractions constatées en 2011 (+3%).

Le cannabis en tête

L’Observatoire Bauer, qui élargit donc pour la première fois son bilan mensuel des crimes et délits aux infractions routières, isole les chiffres liés à la consommation de drogue, principalement de cannabis. Il révèle que, de 2009 à 2011, les délits de conduite sous l’emprise de produits stupéfiants sont passés de 21.116 à 25.262 faits constatés (+19,6%). Tandis que les délits de conduite liés à la consommation d’alcool sont passés, dans le même temps, de 163.041 à 164.283 (+0,7%).

Par ailleurs, les conducteurs appréhendés sous l’effet des deux substances, alcool et drogue, étaient au nombre de 3346 en 2009 contre 3577 en 2011 (+6.9%). Des chiffres qui, selon le ministère de l’Intérieur, traduisent avant tout un regain d’activité des forces de police et de gendarmerie sur le bord des routes. Source