L’American Epilepsy Society demande une nouvelle classification du cannabis

Les spécialistes de l’AES – American Epilepsy Society – sont unanimes pour qu’une nouvelle classification du cannabis soit autorisée par le gouvernement américain. Cette révision a pour but de soumettre cette substance, considérée comme dangereuse, à une étude sur les conséquences qu’elle peut avoir sur les crises épileptiques.

Cette demande de classification sur la dangerosité du cannabis coïncide avec une série d’analyses que veut entreprendre une société pharmaceutique du Royaume-Uni sur une nouvelle molécule à base de cannabis pour les épileptiques – sans les substances hallucinogènes.

L’American Epilepsy Society a toujours déconseillé, aux patients atteints d’épilepsie, la consommation de cannabis : elle s’inquiète donc de voir que certains s’en procurent pour leurs enfants épileptiques. En effet, une certaine souche de marijuana provenant du Colorado aurait aidé à contrôler leurs crises.

En outre, rien n’indique encore que ce traitement est bénéfique et sans risques : les cas rapportés sont anecdotiques. C’est pourquoi l’AES se tourne vers la Drug Enforcement Administration pour pouvoir faire une étude approfondie sur les conséquences possibles du cannabis sur ces patients épileptiques.

En attendant, l’AES encourage fortement ceux-ci à consulter un médecin spécialiste pour connaître les différents traitements et ainsi faire des choix éclairés

Publicités