Clermont-Ferrand inaugure son centre de délivrance de médicaments de substitution

Un centre de délivrance de médicaments de substitution aux opiacés a ouvert ses portes à Clermont-Ferrand en octobre dernier.

Inauguré officiellement, il suit quinze personnes. Des consommateurs d’héroïne qui ont décidé de s’en sortir.

Chaque année, les addictions tuent plus de 700 personnes dans le seul département du Puy-de-Dôme, ce qui place le département auvergnat au-dessus de la moyenne nationale. Pour répondre à cette véritable problématique de santé publique, le projet régional de santé élaboré par l’ARS Auvergne a ouvert, en octobre dernier, un centre de délivrance de médicaments de substitution aux opiacés à Clermont-Ferrand, où quinze personnes sont actuellement suivies.

Des consommateurs d’héroïne essentiellement qui ont décidé de réagir et accepté de se soigner.

Car ici, le consommateur est considéré comme un malade qui suit un traitement, pas de salle de shoot, car les usagers ne consomment pas sur place.

Ces médicaments de substitution leur sont délivrés selon leur besoin et après un diagnostic établi par un médecin.

Mais au-delà d’une réponse médicale à l’addiction, les patients bénéficient aussi d’une aide pour sortir de leur précarité, en matière de logement ou de santé. Un accompagnement indispensable pour réapprendre à vivre avec sa dépendance.

Publicités

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s