Amber Valletta, son combat contre la drogue :  »C’est une maladie… »

Amber Valletta MannequinMannequin star dans les années 1990, Amber Valletta (40 ans) est désormais actrice. Elle tient le rôle de Lydia dans la série Revenge sur ABC et continue de poser pour de très grandes marques : Pucci (campagne automne-hiver 2012) ou Prada (campagne printemps-été 2013) pour ne citer qu’elles. L’été dernier, elle était choisie par le magazine Interview pour figurer sur l’une des couvertures de son Model Issue au côté de Naomi Campbell et Kate Moss. C’est dire l’importance d’Amber Valletta dans la mythologie des supermodels… Une mythologie qui contient évidemment sa part d’ombre. L’Américaine originaire de Phoenix (Arizona) révèle aujourd’hui avoir lutté toute sa vie contre l’addiction.

Intervenant pour le site de bien-être MindBodyGreen.com, Amber Valletta a fait, le 11 juillet dernier, une émouvante confession de quinze minutes. La bombe s’est montrée à la fois sincère, drôle et bouleversante : « Je fais mon coming out aujourd’hui, mais pas celui que vous imaginez. Je fais mon coming out d’addict, je souffre d’une maladie qui s’appelle l’addiction. »

À disposition 

Avec une incroyable lucidité, Amber Valletta revient sur l’origine de son mal. Dès l’âge de 8 ans, parce qu’elle ne supportait pas d’être, la future star des podiums a recherché à se « défoncer« . Marqueurs, vernis à ongles, colle… tout y passait. « Puis j’ai découvert que ma famille avait son lot de problèmes avec la drogue. À l’âge de 10 ans, j’étais déjà passée par là. » À 15 ans, elle débute sa carrière de mannequin puis fait le grand saut quelques années plus tard en quittant sa ville et ses proches. « J’avais 18 ans quand je suis arrivée en Europe. J’ai découvert l’alcool et la cocaïne. Je faisais carrière dans un business où ces excès étaient largement répandus et acceptés. Drogues et alcool étaient à ma disposition. »

Amber Valletta a une vingtaine d’années quand sa carrière décolle. Elle fait la couverture de tous les plus grands magazines et défile comme une superstar pour les plus grands créateurs. À cette époque, son addiction devient profonde. « J’ai risqué de tout perdre, mes amis, ma famille, mon job… Un jour, je suis arrivée sur un shooting, c’était un contrat à plusieurs millions de dollars, complètement ivre et droguée. Et je m’en foutais complètement. Voilà où peuvent vous mener vos addictions. Quand j’ai rendu visite à mon oncle sur son lit de mort, j’étais encore droguée, encore ivre. Tout ce que je cherchais, c’était un endroit où je pouvais me faire une ligne. »

À l’âge de 25 ans, par peur de la mort, le top model décide de chercher de l’aide. Amber Valletta se fait enfin soigner. Elle est sobre depuis cette époque mais c’est un combat quotidien qu’elle mène grâce au soutien de ses proches, à commencer par son époux et père de son fils Auden (né en 2000), Chip McCaw. Elle veut également rendre hommage à tous ceux qui souffrent de la même maladie, qu’ils soient sobres ou qu’ils continuent de lutter pour s’en sortir.

Emily VanCamp, sa partenaire dans la série Revenge, lui a rendu hommage sur Twitter : « Un discours incroyable sur l’addiction par l’une des plus belles personnes qu’il m’ait été donné de rencontrer. » Une interview que vous pouvez retrouver en intégralité sur le site MindBodyGreen.com.  

Source

Publicités