Cannabis : il augmente le risque de narcolepsie

Le cannabis est la substance illicite la plus consommée en France avec plus de 41 % des jeunes de 17 ans qui en ont déjà pris. Attention, c’est un facteur favorisant le risque de souffrir de narcolepsie !

Une étude, réalisée par les chercheurs du Centre des troubles du sommeil à la Natiowide Children’s Hospital aux Etats-Unis, montre un lien entre la consommation de cannabis et la somnolence accrue chez les jeunes pouvant aller jusqu’à la narcolepsie.

Cette maladie du sommeil débute généralement à l’adolescence. Elle touche une personne sur 2 000.

Elle se caractérise par des accès de sommeil incoercibles qui surviennent n’importe quand : en travaillant, en mangeant, en discutant avec des amis…

Somnolence : elle touche plus de 40 % des fumeurs de cannabis

L’étude, qui a porté sur plus de 380 jeunes suivis pendant dix ans, montre un lien entre la consommation de cannabis et des habitudes anormales de sommeil. Ainsi, si votre adolescent fait des siestes répétées sans vrai raison, s’il vous semble amorphe toute la journée, s’il fait des nuits de dix à douze heures sans être sorti tard la veille, soyez vigilants.

Ces troubles du sommeil peuvent être le signe que votre jeune consomme du cannabis. Un simple dépistage urinaire peut permettre d’en savoir plus et d’orienter, si besoin, l’adolescent vers une structure qui l’aidera à se sevrer du cannabis.

Source

Publicités