Laurence Cottet : «Je propose le Janvier sobre-mois national prévention alcool»

Dans une tribune au Parisien, Laurence Cottet, ancienne alcoolique, invite les Français à faire le point, après les fêtes de fin d’année, sur leur rapport à l’alcool.

 «L’alcool tue 41 000 personnes par an, est responsable de 30 % de la mortalité routière, est la deuxième cause de mortalité prématurée», rappelle Laurence Cottet.
«L’alcool tue 41 000 personnes par an, est responsable de 30 % de la mortalité routière, est la deuxième cause de mortalité prématurée», rappelle Laurence Cottet. LP/Illustration/Elene Usdin
Laurence Cottet, ancienne alcoolique, patiente-experte en addictologie

« Tu t’es vu quand t’as bu?… Boire ou conduire, il faut choisir… Un verre, ça va, trois verres, bonjour les dégâts! Tous ces slogans relatifs à l’alcool martelés depuis des années ont eu un impact certain dans notre pays mais encore insuffisant. Car les résultats restent préoccupants : l’alcool tue 41 000 personnes par an, est responsable de 30 % de la mortalité routière, est la deuxième cause de mortalité prématurée et l’une des premières raisons d’hospitalisation en France… Et pourtant, les Français sont de plus en plus préoccupés par leur santé et bien-être et sont prêts à s’interroger sur leur relation à l’alcool. Il est donc urgent de les encourager et de les y aider!

La maladie alcoolique, je l’ai personnellement vécue pendant quinze ans. Depuis, je me suis durablement soignée et, à 57 ans, je suis abstinente à l’alcool depuis dix ans. Les professionnels de santé nous disent que le premier verre est à risque. Oui, l’alcool est une substance psychoactive, une drogue qui agit négativement sur notre corps et notre esprit! Personnellement, je regrette de ne pas en avoir été informée dans ma jeunesse car je pense que mon parcours de femme alcoolique eût été différent. Forte de cette expérience transformée en expertise car devenue patiente-experte en addictologie, je souhaite fédérer le maximum d’acteurs autour de la problématique alcool et je propose le Janvier sobre 2020 – Mois national prévention alcool. Au cours de ce mois, juste après les fêtes, nous inviterons chacune et chacun d’entre nous à faire le point sur sa consommation d’alcool et à la réduire pour réussir à consommer au maximum deux verres par jour et pas tous les jours, en ne dépassant pas dix verres par semaine.

Nous profiterons de ce Mois sobre pour ressentir les bienfaits de l’abstinence ou de la modération sur la santé. Des outils seront mis à disposition, comme l’agenda des jours sans alcool, le tout de façon ludique, collective et bienveillante. C’est une très belle initiative citoyenne française portée par des associations et groupes d’anciens buveurs, qui est bien entendu totalement déconnectée financièrement des alcooliers, des lobbies de l’alcool ou de toute autre société, association ou structure liée à la promotion ou/et la vente d’alcool.

Parallèlement, les pouvoirs publics ont indiqué espérer lancer en janvier 2020 un premier Dry January à la française. Nous ne pouvons que nous réjouir de cette initiative et nous espérons une action commune car notre objectif est de rassembler et de concilier autour d’une consommation à moindre risque. Tous ensemble, aidons les Français à mémoriser et respecter ce slogan : Pour votre santé, max deux verres par jour et pas tous les jours! »

Source

Une réflexion au sujet de « Laurence Cottet : «Je propose le Janvier sobre-mois national prévention alcool» »

  1. Quinze ans d’abstinence totale, je me sens tellement mieux, on ne fait pas assez de choses en France pour enrayer ce fléau…

Les commentaires sont fermés.