Vu de l’étranger. La France dit non à un “janvier sans alcool”, et c’est bien dommage

Le président français Emmanuel Macron au salon de l’Agriculture, le 24 février 2018 à Paris.  REUTERS / Stephane Mahe
Le président français Emmanuel Macron au salon de l’Agriculture, le 24 février 2018 à Paris.  REUTERS / Stephane Mahe

Cet article est issu du Réveil Courrier. Chaque matin à 6h, notre sélection des meilleurs articles de la presse étrangère.

Venu du Royaume-Uni, le défi du “Dry january” consiste à cesser de boire de l’alcool au mois de janvier. Une idée qui peine à faire son chemin en France, torpillée par le président Macron en novembre, puis par plusieurs dizaines de personnalités issues de divers domaines. La presse étrangère a bien du mal à comprendre cette attitude.

L’attitude d’Emmanuel Macron à cet égard “n’a pas été bien accueillie par les responsables de la santé publique et les dizaines d’organisations qui luttent contre les addictions et alertent sur les dangers de l’alcool”, commente le journal espagnol. Pourtant, les autorités françaises auraient eu tout intérêt à encourager l’initiative, “au moment où vont tomber les

Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :