Vérifié le 27/07/2022 par PasseportSantéVous avez trop bu ? 5 choses à impérativement faire avant d'aller se coucher

La digestion de l’alcool exige un énorme effort de la part du foie. Alors, quand la soirée a été trop arrosée, il n’arrive plus à suivre le rythme et les composés toxiques de l’alcool sont mal éliminés. Nausées, vomissements, maux de tête… C’est la fameuse gueule de bois. Comment l’éviter ?

Boire beaucoup d’eau, la condition sine qua non pour se remettre

Tandis qu’il peine à digérer l’alcool, l’organisme souffre de déshydratation, ce qui va notamment avoir comme effet de provoquer des migraines le lendemain.

Au risque de devoir se lever en pleine nuit pour aller aux toilettes, avant d’aller vous coucher, il est recommandé de boire beaucoup d’eau (au moins 1 litre) et d’en boire également lors de la consommation d’alcool.

Car même si l’alcool peut agir comme un sédatif et nous aider à nous endormir, la déshydratation qui s’en suit va perturber le sommeil. L’idéal serait d’arrêter de boire quatre heures avant de se coucher, et de continuer à l’eau pour éviter de perturber le sommeil.

Enfin, il vaut mieux éviter la caféine, qui favorise la déshydratation et est trop acidifiante.

Manger, mais pas n’importe quoi !

miel

Si lorsqu’on a trop bu, on a tendance à avoir envie de manger des aliments gras, très salés ou très sucrés, ce n’est pas du tout ce qu’il faut faire.

Au contraire, il convient de prendre des vitamines C et B6 ainsi que des sels minéraux : jus de tomate ou de légumes, bouillon salé, pain, miel, œuf, eau de coco, eau citronnée, tisane ou encore fruits frais (mais pas les fruits trop acides comme l’orange) sont les aliments les plus conseillés afin de rétablir l’équilibre au plus vite.

Les médicaments à prendre et à ne pas prendre

medicaments alcool

On raconte parfois qu’il est bon de prendre de l’aspirine après avoir trop bu.

C’est une erreur ! Car pour assimiler le cachet, on va faire appel à notre foie qui est déjà bien occupé à éliminer l’alcool ingéré !

Si vous avez mal à la tête, vous pouvez prendre du paracétamol ou de l’ibuprofène, mais le plus longtemps possible après la consommation d’alcool.

Si vous avez envie de vomir, laissez faire et ne prenez pas de médicaments anti-nausée, c’est que votre corps en a besoin.

Enfin, certains médicaments ne font vraiment pas bon ménage avec l’alcool. C’est le cas par exemple des antidépresseurs, des neuroleptiques ou de certains antihistaminiques. Renseignez-vous auprès de votre médecin ou pharmacien et consultez la notice du médicament.

Les plantes pour éviter la gueule de bois

plantes

Le chardon Marie renferme de la silymarine, une substance qui stimule le foie et contribue à sa régénération lorsqu’il subit un stress toxique. En ce sens, cette plante pourrait accélérer l’élimination de l’alcool.

Il est également possible de se servir de plantes comme le gingembre, la camomille allemande ou la menthe poivrée pour atténuer les nausées. La menthe poivrée peut aussi être utilisée sous forme d’huile essentielle contre les maux de tête (en massage sur les tempes) ou sur un sucre pour aider le foie à récupérer.

Enfin, le Nopal (figuier de barbarie) aurait pour effet de réduire les symptômes de la gueule de bois, selon les résultats d’un essai clinique [1] mené auprès de 64 jeunes adultes en bonne santé. Cependant, celle-ci doit être prise avant la consommation d’alcool pour exercer son action bénéfique.

L’air frais et la douche pour retrouver ses esprits

douche

Après votre soirée arrosée, prenez un peu l’air puis prenez une bonne douche avant d’aller vous coucher. L’air frais et la douche vont vous aider à reprendre vos esprits.

Et bien sûr, ne conduisez pas et pensez à modérer votre consommation d’alcool la prochaine fois !

Source