SEVRAGE TABAGIQUE: Il ne justifie pas la banalisation du cannabis – Académie Nationale de Médecine

C’est l’avertissement lancé par l’Académie Nationale de Médecine qui dénonce et met en garde, depuis longtemps, contre les conséquences de l’usage du cannabis (*).

16 02 19 sevrage tabagiqueUne proposition faite récemment dans les médias sur l’intérêt de cette pratique pour aider au sevrage tabagique vient encore une fois inciter à la banalisation de l’usage de cette drogue.

L’Académie nationale de médecine a le devoir de rappeler que :

  • Les Français sont les plus grands consommateurs de cannabis parmi les 28 états membres de l’Union européenne ;
  • Le cannabis est une drogue dont le principe toxicomanogène, le tétrahydrocannabinol (THC), perdure plusieurs jours dans le cerveau.
  • Tout indique que la  » rencontre  » avec cette drogue intervient chez des sujets de plus en plus jeunes (dès le collège) ;
  • Les produits actuellement disponibles comportent un taux accru (d’un facteur 4 à 8) de leur teneur en THC comparativement au cannabis disponible il y a quelques années ;
  • Des dispositifs de plus en plus en usage (pipes à eau, nébuliseurs, vapoteurs) délivrent davantage de THC que le simple joint ;
  • Les effets enivrants du THC, utilisé isolément et plus encore en association avec l’alcool, les antihistaminiques, les benzodiazépines, et les reliquats matinaux d’hypnotiques, sont responsables d’accidents routiers, professionnels, ainsi que de comportements auto- ou hétéro agressifs ;
  • Les perturbations des activités éducatives, cognitives, induites par le cannabis ont un impact sur les performances intellectuelles ; le THC favorise la survenue de troubles neuro-psychiatriques qui peuvent être irréversibles.

 

L’éradication du tabac, qui doit constituer un objectif majeur de santé publique, ne saurait se faire au prix de la banalisation d’une drogue encore plus nocive.

 

Source : Communiqué 16 février 2016 Académie nationale de Médecine, Nicole Priollaud

lire aussi :

CANNABIS: L’Académie rappelle sa toxicité somatique et psychique

CANNABIS: Pourquoi il n’est pas et ne saurait être un médicament

Biblio

(*)   Dubois G. Le cannabis. Bull. Acad. Natle Méd. 2012, 196 : 759-760.

Costentin J. La situation actuelle du cannabis en France. Bull. Acad. Natle Méd. 2014, 198 : 517-526.

Goullé J.P., Guerbet M. Les grands traits de la pharmacocinétique du delta-9-tétrahydrocannabinol (THC) ; les nouveaux cannabinoïdes ; le cannabis et la sécurité routière. Bull. Acad. Natle Méd. 2014, 198 : 541-557.

Dervaux A., Krebs M.O., Laqueille X. Les troubles cognitifs et psychiatriques liés à la consommation de cannabis. Bull. Acad. Natle Méd. 2014, 198 : 559-577.

Costentin J., Goullé J.P., Olié J.P. A propos de l’expansion de la consommation de cannabis. Bull. Acad. Natle Méd. 2014

Publicités

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s