Quels effets attendre d’une légalisation du cannabis en France ?

Le cannabis est l’objet de nombreux travaux scientifiques, comme le montrent les 23 734 publications indexées dans PubMed au 08/07/2016.

Les domaines d’investigations le concernant sont très divers : mécanismes d’action, métabolisme, toxicité, effets somatiques, effets sur le psychisme, etc. Parallèlement, son statut juridique est depuis de nombreuses années un sujet de débats en France et dans de nombreux autres pays.

En France, depuis quelques décennies, les usages du cannabis ont été souvent décrits en termes de convivialité et de détente. Certains consommateurs sont caractérisés par un usage ponctuel et sociable volontiers qualifié de « festif » ou « récréatif », tandis que d’autres le sont par un usage régulier et solitaire [1].

Parallèlement, l’intérêt thérapeutique de certains de ses principes actifs, et en particulier du delta-9-tetrahydrocannabinol (THC) et du cannabidiol, est venu s’immiscer dans les débats relatifs à la toxicité de cette plante sous le prétexte que « si c’est un médicament, c’est bon pour la santé ».

Un tel adage est un non-sens scientifique. Les méfaits de l’usage du cannabis sur la santé humaine ont été mis en évidence et portés à la connaissance de tous depuis des décennies par de très nombreux auteurs et présentés dans de nombreux ouvrages [1—8].

Pourtant, le nombre de consommateurs en France atteint en 2014 des records avec 1,4 millions d’usagers réguliers (plus de 10 fois par mois) et 700 000 usagers quotidiens (au moins une fois par jour), le nombre de saisies « d’herbe » n’a jamais été aussi important (plus de 10 tonnes en 2014) et l’autoculture est en pleine expansion [9].

C’est dans un tel contexte que certaines voix en France s’expriment publiquement en faveur de la légalisation du cannabis et de son usage récréatif, et inclure ainsi le cannabis dans le groupe des toxiques récréatifs autorisés que sont l’alcool et le tabac, respectivement responsables de 50 000 et 79 000 morts par an en France.

Les arguments évoqués sont que la légalisation serait suivie : • d’une diminution du nombre de consommateurs ; • d’une diminution du tabagisme et du risque de cancers en remplaçant le tabac par du cannabis ; • d’une cassure du trafic ; • d’une relance de la croissance en France en instaurant ainsi une nouvelle recette fiscale [10].

Il est à noter qu’à ce jour, aucun de ces arguments n’est étayé par des publications scientifiques.

Pour évaluer de manière objective et pertinente les conséquences d’une légalisation, les publications scientifiques réalisées dans les pays ou états concernés semblent pourtant constituer le meilleur outil. Les conséquences observées par les auteurs sont : • non pas une diminution du nombre de consommateurs mais bien au contraire une normalisation du produit et une augmentation du nombre de nouveaux usagers [11—15].

Aux États-Unis par exemple, la prévalence d’usage est plus importante dans les états l’ayant légalisé que dans les autres. Il est également noté une augmentation du nombre de personnes dépendantes [15] ; • une augmentation du nombre des admissions dans les services d’urgences ainsi que des hospitalisations pour intoxications aiguës au cannabis [14,16—18] : symptômes neuropsychiatriques (agitation, épisodes psychotiques, anxiété), gastro-intestinaux (hyperémèse cannabique), cardiovasculaires (tachycardie, hypertension).

Une augmentation significative d’hospitalisations en urgence de jeunes enfants après ingestion de boulettes de « haschich » est également mentionnée par plusieurs auteurs [16,17,19] ; • une augmentation des problèmes pulmonaires (bronchopneumopathie chronique obstructive, cancer du poumon) est également signalée. À ce sujet il convient de mentionner que « remplacer le tabac par du cannabis », comme le proposent certains, est une très mauvaise idée car la fumée de cannabis contient plus de composés carcinogènes que la fumée de tabac [20,21] ; • une augmentation du nombre de conducteurs dépistés positifs au cannabis [17,22].

Rappelons que le cannabis est déjà en France avec l’alcool l’un des facteurs exogènes les plus souvent impliqués chez les jeunes dans les accidents mortels de la route [23,24] ; • une augmentation de la teneur en THC dans les plants de cannabis ainsi qu’un accès plus facile pour les adolescents à des variétés nouvelles et plus puissantes [15,22] ; • concernant les jeunes consommateurs, il est important de noter que le cannabis peut perturber gravement la maturation cérébrale.

En modifiant les connexions entre les neurones, il peut déterminer des troubles délirants, hallucinatoires et cognitifs qui sont des manifestations caractéristiques de la schizophrénie [25—28] ; • une augmentation du risque de passage à d’autres drogues et en particulier à la cocaïne et l’héroïne [17] ; • une explosion de l’autoculture, en milieu naturel [29] ou en serres en utilisant des techniques de culture permettant d’atteindre des teneurs en THC très élevées

Il apparaît donc à la lecture de toutes ces publications que la légalisation de l’usage du cannabis peut être lourde de conséquences sur la santé humaine et en particulier pour la jeunesse.

Cependant, à une époque où des efforts importants sont mis en œuvre dans notre pays pour lutter contre le tabagisme et l’alcoolisme, il y a lieu d’intensifier la lutte contre le trafic ainsi que l’information auprès de notre jeunesse par tous les moyens disponibles (médecins, pharmaciens, enseignants dans les collèges,…) afin que nul ne doute du danger que représente le cannabis pour le corps et l’esprit de l’homme et plus généralement pour le devenir de notre société.

Patrick Mura

Service de toxicologie et pharmacocinétique, centre hospitalier universitaire, BP 577, 86021 Poitiers cedex, France

Adresse e-mail : patrick.mura@chu-poitiers.fr

http://dx.doi.org/10.1016/j.toxac.2016.07.003 2352-0078/© 2016 Societé Française de Toxicologie Analytique. Publie par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.

Publicités

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s