Jeux olympiques 2018 : la bière sans alcool, secret des médailles allemandes

Les Allemands occupent actuellement la deuxième place du classement des médailles derrière la Norvège. REUTERS
La délégation allemande est venue avec 3 500 litres de cette boisson en Corée du Sud.

Avec déjà dix titres olympiques, vingt médailles en tout et une actuellement deuxième place au classement des médailles derrière la Norvège, l’Allemagne réussit d’excellents Jeux d’hiver de Pyeongchang. Leur secret ? La bière sans alcool, nous apprend le New York Times dans un article publié lundi.

La délégation germanique est partie en Corée du Sud avec 3 500 litres de houblon, fournis par le brasseur Krombacher. Médecin de l’équipe olympique allemand de ski, Johannes Scherr affirme que presque tous ses athlètes la savourent à l’entraînement.

Des effets positifs sur la santé ?

Si aucune consigne collective n’existe, Scherr met en avance une étude, financée par un brasseur, qu’il a menée en 2009. Des coureurs du marathon de Munich s’étaient hydratés trois semaines avant et deux semaines après la course avec de la bière sans alcool. Résultat : ils souffraient moins d’inflammations ou d’infections respiratoires que ceux qui avaient consommé un placebo.

« C’est très bon après l’échauffement ou la compétition », confirme le biathlète Simon Schempp, battu à la photo-finish par Martin Fourcade dimanche. « Ça a bon goût, et c’est bénéfique pour notre corps », appuie le géantiste Linus Strasser.

Rassurez-vous, les Allemands restent fidèles à leur réputation d’amateurs de leur boisson nationale. 11 000 litres de bière, avec alcool cette fois, accompagnent la délégation allemande à Pyeongchang. Il faut bien fêter les médailles.

Source

Publicités