Cannabis : les jeunes fument beaucoup moins que ce qu’on pense

INFOGRAPHIE – Selon un sondage de la Midelca, la majorité des Français estiment qu’en moyenne, un jeune sur trois fume tous les jours en France. En réalité, les 18-25 ans sont 4% à s’adonner quotidiennement au cannabis.

Aujourd’hui, trois Français sur quatre (75%) s’estiment bien informés des risques pour la santé liés à la consommation de cannabis, selon un sondage Ifop pour la Mildeca (Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives). Un chiffre qui grimpe même à 81 % pour les jeunes de 15 à 18 ans. Doit-il rassurer alors même que le baromètre santé de l’année dernière montrait que la consommation des adolescents repartait à la hausse et que près d’un jeune de 17 ans sur dix fumait des joints régulièrement?

Les jeunes, le cannabis et la prévention… Si le sujet a toujours été source de préoccupation, il est devenu ultra-sensible. Face ce phénomène, la Mildeca a décidé de faire le point sur les connaissances des Français en matière de cannabis lors d’un colloque organisé jeudi. «Notre stratégie consiste à mettre l’accent sur le transfert de connaissances scientifiques et la recherche, explique la présidente de la Mildeca, Danièle Jourdain Menninger. Il faut absolument sortir des discussions de comptoir sur le cannabis et ne plus se focaliser sur la seule question de la politique pénale. C’est ce que nous faisons en refondant les stratégies de prévention. Aujourd’hui, il ne s’agit plus de dire que ce n’est pas bien de fumer mais plutôt de donner des compétences aux jeunes pour apprendre à résister à la pression du groupe».

Cliquez ici pour agrandir l’infographie

Les fumeurs sous-estiment les risques

Pour ce qui est des connaissances, les premiers résultats sont là. Troubles de la mémoire et des apprentissages, risques spécifiques à l’adolescence et risques sur la santé mentale, maladies pulmonaires…: les dangers du cannabis sont loin d’être inconnus aux adultes comme aux adolescents, notamment grâce à l’information dispensée à l’école (61%) et dans leur famille (57%) indiquent les jeunes sondés. Ces connaissances sont cependant plus vagues chez les fumeurs qui ont tendance à sous-estimer les risques, un phénomène de déni classique.

La plupart des Français (60%) estime cependant que les jeunes de moins de 25 ans devraient être mieux informés, preuve de leur inquiétude sur les consommations des mineurs. Une consommation d’ailleurs très largement surestimée quand on les questionne sur le nombre de fumeurs quotidiens. Dans leur écrasante majorité (96%), ils pensent que plus d’un jeune sur dix fume tous les jours en France. En moyenne, ils estiment même que c’est le cas d’un jeune sur trois… En réalité, les 18-25 ans sont 4% à s’adonner quotidiennement au cannabis. Cette vision en trompe-l’œil, partagée par les jeunes eux-mêmes, inquiète à la Mildeca. «Tout le monde pense que tout le monde fume. Cela pose un problème de banalisation de la consommation, notamment pour les jeunes de moins de 25 ans. Laisser penser que tout le monde fume, c’est laisser penser que ce n’est pas si grave, alerte Danièle Jourdain Menninger.Or, nous devons lutter contre le phénomène de pression chez les jeunes. Il ne faut pas oublier qu’une grande partie d’entre eux ne fume pas. Faire passer ce message, c’est aussi une manière de lutter contre la consommation».

Source

Publicités

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s