Cannabis et grossesse : les futurs nourrissons trinquent

En France, les femmes enceintes sont de plus en plus nombreuses à fumer du cannabis.  Or au cours de la grossesse cette substance psychotrope exposerait les enfants à naître à de nombreuses complications comme un faible poids de naissance. Une fragilité nécessitant des soins intensifs au cours des premiers jours de vie. 

 Les conséquences du cannabis chez la femme enceinte et l’enfant à naître ont fait l’objet d’une méta-analyse menée par une équipe de scientifiques américains.
L’équipe du Dr Cara Christ duDepartment of Health Services de Phoenix dans l’Arizona s’est intéressée à 24 études réalisées sur ce sujet.

Les données concernant une éventuelle anémie de la future mère, un faible poids de naissance, la taille du nouveau-né, les besoins de soins intensifs, la circonférence crânienne ont été collectées dans l’ensemble des études.

Les femmes adeptes du cannabis pendant leurs grossesses présentaient 36% de risque en plus de souffrir d’une anémie. Quant aux nouveau-nés intoxiqués par la substance pendant leur vie fœtale, ils étaient exposés à un faible poids de naissance.

Les scientifiques tiennent à nuancer leurs résultats. « Il s’agit d’études observationnelles qui ne nous permettent pas de tirer des conclusions définitives sur le sujet. Toutefois, les données dont nous disposons montrent clairement que l’exposition in-utéro au cannabis est délétère ».

Publicités

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s