Alcool au volant : l’option de l’éthylotest antidémarrage

Parmi les nouvelles mesures de sécurité routière annoncées mercredi 19 septembre, l’une concerne l’alcool au volant, avec le recours aux éthylotests antidémarrage (EAD).

Cliquez pour voir la Vidéo

Un ensemble de mesures de sécurité routière a été adopté mercredi 19 septembre. Parmi elles, l’une concerne l’éthylotest antidémarrage (EAD).

Une alternative au retrait de permis. 

Notre journaliste Manon Bougault, présente en plateau, fait le point. « Vous sortez d’un dîner entre amis, vous êtes arrêté au volant pour un contrôle routier et on vous demande de souffler. Si votre taux d’alcoolémie est compris entre 0,8 et 1,8 gramme d’alcool par litre de sang, c’est un délit. Jusqu’à aujourd’hui, c’était la suspension de permis automatique et pour beaucoup, cela signifiait perdre son emploi. Désormais il y a une nouvelle alternative pour éviter cette suspension. Le préfet peut vous autoriser dans les trois jours, à installer dans votre véhicule, un éthylotest antidémarrage. Et en l’installant, vous gardez l’usage de votre véhicule. »

1 035 morts sur les routes en 2017

Comment fonctionne cet éthylotest ? « Le circuit est branché sur le circuit d’alimentation de votre véhicule. Vous soufflez. Si c’est vert, votre voiture peut rouler. Comptez 1 300 € pour l’installer« . Ce dispositif existait déjà « mais cela n’était proposé qu’au tribunal« .

En effet, « il fallait d’abord être jugé pour en bénéficier », et en attendant le jugement, on ne pouvait pas utiliser sa voiture. Et en 2017, « 1 035 personnes ont perdu la vie dans un accident lié à l’alcool. Cela représente un quart des morts sur les routes », souligne notre journaliste.

Source FranceInfo

One Reply to “Alcool au volant : l’option de l’éthylotest antidémarrage”

  1. Un éthylotest en option pour les contrevenants c’est juste du délire , il doit être rendu obligatoire sur tous les véhicules circulant en France et en y ajoutant un système pour dépister les stupéfiants car meme si l’alcool est nettement plus accidentogènes que les stups ça parait important , et surtout le fait d’installer un éthylotest ne devrait pas pouvoir supprimer un retrait de permis , mais bon c’est pas étonnant la justice est à l’image des Français stupide …

Commentaires fermés