Le cannabis rendrait-il les hommes stériles ?

Journal International de Médecine – Publié le 20/07/2019

La consommation de cannabis et de ses dérivés augmente au niveau mondial, et elle touche notamment des hommes en âge de se reproduire. Comme par ailleurs des inquiétudes se sont faites jour sur le plan de leur fertilité qui diminuerait globalement au moins dans le monde occidental, la relation éventuelle entre les deux phénomènes mérite d’être explorée – ce qu’a fait tout récemment une équipe de chercheurs américains sur base de la littérature disponible.

Leur recherche a porté sur les articles identifiables via Pulmed/Medline. En ce qui concerne l’altération de la fertilité masculine par le cannabis, les éléments de preuve les plus importants ont été trouvés dans le domaine des caractéristiques du sperme. Ainsi, les données actuellement disponibles plaident pour un effet réducteur du cannabis sur le nombre de spermatozoïdes et leur concentration, une induction d’anomalies de leur morphologie, ainsi qu’une diminution de leur mobilité, de leur durée de vie et de leur capacité à féconder un ovule.

Des modèles animaux ont démontré un effet du cannabis sous la forme d’une atrophie testiculaire ainsi qu’une diminution de la libido et de la fonction sexuelle. Cependant, ces résultats n’ont pas (encore) été reproduits dans des études humaines.

A prendre en compte sur le plan thérapeutique

D’autres études portaient sur les éventuelles modifications hormonales. Leurs résultats pointaient en direction d’une diminution des taux de testostérone et de LH ainsi que d’une absence d’effet sur le taux de FSH, mais sans aboutir à des conclusions définitives.

Pour les auteurs de cette revue, cette dernière suggère un impact négatif du cannabis sur la fertilité masculine. Cependant, des études complémentaires chez l’homme doivent encore valider les résultats certains qui ont été obtenus dans des modèles animaux. En attendant, concluent-ils, les médecins doivent garder à l’esprit cette possible nocivité du cannabis (y compris de ses dérivés thérapeutiques) sur la fertilité masculine, parmi d’autres facteurs possibles.

Pas d’effet réellement démontré sur la libido

Rappelons que le système endocannabinoïde est réactif aux composés contenus dans le cannabis, les plus connus étant le THC et le cannabidiol. Le système se trouve non seulement dans le cerveau mais également à différents endroits de l’organisme. Il intervient dans la régulation de nombreux comportements et fonctions physiologiques. La fonction sexuelle, notamment via le cerveau (y compris l’axe hypothalamo-hypophysaire), les organes et les hormones sexuelles peuvent également influencer ce système. Enfin, en ce qui concerne la libido, d’autres études antérieures ont abouti à des résultats divergents. Il est d’ailleurs possible que le cannabis ait un effet favorable sur la libido et sur la fréquence des rapports sexuels, par la désinhibition et la diminution de l’anxiété qu’il peut induire, mais rien n’est clairement prouvé, tant le risque de biais par des facteurs confondants est élevé.
Dr Claude Leroy

RÉFÉRENCE

Payne KS et coll.: Cannabis and Male Fertility: A Systematic Review. J Urol. 2019. Publication le 27 mars 2019.

Publicités