Cigarette électronique : y aura-t-il aussi des morts en France ?

La Maison Blanche se dit inquiète des effets du vapotage après la mort d’une quarante septième personne liée à l’usage de cigarettes électroniques.

Atlantico : Comment expliquer ces décès ? Les Etats-Unis sont-ils les seuls à être touchés de la sorte ?

Gérard Dubois : L’épidémie d’atteintes pulmonaires (2290 cas) a commencé fin juillet et sa cause est connue depuis début septembre. C’est le détournement de l’usage de la cigarette électronique (vaporette) pour inhaler des produits achetés en dehors des circuits légaux contenant du THC (principe actif du cannabis) dilué dans de l’acétate de vitamine E. Ce mélange huileux est très mal supporté par les poumons et a tué 47 utilisateurs. Ce qui est curieux, c’est que les agences fédérales américaines de santé (Center for Disease Control and Prevention et la Food and Drug Administration) ont longtemps persisté à mettre en cause le vapotage en tant que tel et n’ont reconnu la vraie cause que mi-novembre, soit très tardivement. On peut ou non considérer comme fortuit que ce revirement soit concomitant avec le changement d’opinion du Président des Etats-Unis. D’abord bruyamment favorable à une interdiction des liquides aromatisés pour vaporette, il a ensuite changé d’avis.

Il faut signaler que si tous les médias du monde ont parlé de cette épidémie (qui est finissante), elle n’a concerné que les Etas-Unis. Un seul cas est survenu au Canada et un en Belgique, avec la même cause. Il est évident qu’interdire la vaporette pour un détournement d’usage comme en Inde, est aussi aberrant que d’interdire la fabrication des verres parce que quelqu’un est mort en buvant un verre de poison. C’est confondre le contenant non nocif avec le contenu toxique.

Qu’en est-il de la législation en France ? Y aura-t-il également des morts à cause du vapotage ?

Comme demandé par les experts et l’Académie de médecine dès 2015, la réglementation en France es très différente. La sûreté des produits est assurée et les substances dans les e-liquides font l’objet d’une déclaration. La limite autorisée en nicotine de ces liquides est le tiers de ce qui est autorisé aux Etats-Unis! La vente aux mineurs et la publicité sont interdites. Malgré une surveillance renforcée, aucun cas n’a été déclaré en France. Y aura-t-il des morts à cause du vapotage en France? Comme aux Etats-Unis, oui si des produits huileux sont mis sur le marché illégal. Non pour les utilisateurs de produits légaux.

Quelles peuvent être les solutions pour éviter ces morts ? La cigarette électronique est-elle aussi dangereuse que le tabac ?

Il y aura de nombreux morts chez les vapoteurs désinformés qui reviennent au tabac et les fumeurs prêts à vapoter qui y ont renoncé. Il faut retenir que le jour du premier décès dû au THC avec huile de vitamine E, 1500 fumeurs sont décédés le même jour aux Etats-Unis, 22000 dans le monde. Le pire inconvénient de cette crise, c’est d’avoir sciemment nui à la réputation de la vaporette alors que Santé Publique France indique qu’au moins 700 000 fumeurs ont décroché grâce à elle. La vérité est que les Etats-Unis paient leur manque de surveillance et de règlementation comme avec la crise des opioïdes. Alors que le tabac tue la moitié de ses consommateurs assidus, il ne faut pas se tromper d’ennemi. Les avantages de la vaporette sont certains, ses inconvénients hypothétiques.

Source

Ecrire un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s