Cannabis, tolérance zéro

Editorial  11 Novembre 2015    

(cliquez pour en savoir + sur les mots en couleur)            

Les relais sur le blog de lémission d’Arte «  Cannabis, l’état doit –il devenir dealer  » où notre Président, Jean Costentin, intervenait, face à deux partisans de la libéralisation de l’usage du cannabis et des autres drogues puis de la proposition de Madame Valérie Pécresse de dépister l’usage de drogues dans les établissements scolaires nous valent un important courrier. Les vraies questions sont enfin posées, le débat s’engage, nous allons proposer à nos lecteurs de larges extraits des commentaires que nous avons reçus

Deux informations complémentaires sont à apporter au dossier ; La première vient des USA après que quelques états aient légalisé l’usage du cannabis. La réaction des narcotrafiquants  ne s’est pas faite attendre, l’héroïne et la cocaïne ont remplacé le cannabis , semble t-il avec un succès commercial assorti d’une recrudescence d’accidents graves qui justifient une intervention fédérale. Ces deux drogues, plus puissantes sont aussi plus attractives mais plus toxiques , la situation des toxicomanes s’aggrave.

L’autre information est la prolifération actuelle des nouvelles drogues, beaucoup plus puissantes et aussi plus toxiques, parmi lesquelles les cannabinoïdes de synthèse (voir article du Figaro du 8 juin 2015). Introduire des dérivés du cannabis n’est pas innocent, on peut penser qu’ils s’avancent à l’ombre du cannabis pour profiter de l’allégement pénal annoncé en France, une simple contravention pour usage illicite. Or ils sont beaucoup plus puissants et génèrent des pathologies nouvelles. Les risques sont grands, la prévention et l’éducation plus que jamais nécessaires, ne suffiront pas.

Jean-Paul Tillement et Jean- Pierre Goullé

Publicités